Police division

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une division était le terme usuel pour la plus grande subdivision territoriale de la plupart des forces de police britanniques. Lors des grandes réformes de l'organisation policière dans les années 1990, les divisions de nombreuses forces ont été restructurées et rebaptisées Basic Command Units ("unités de commande de base"), bien qu'en 2009, certaines forces continuaient de se référer elles-mêmes comme des divisions.

Le terme a été et est utilisé dans de nombreux autres pays de l'Empire britannique et du Commonwealth.

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Le terme existe depuis la création des forces de police au début du XIXe siècle. La plupart des forces de police ont été divisées en divisions, généralement commandées par un superintendant. Celles-ci pouvaient couvrir une vaste zone rurale, une ville importante, ou une partie d'une grande ville, en fonction de la population (Londres, par exemple, a été divisé à un moment en 67 divisions de police métropolitaine et quatre divisions de la police de Londres). En 1949, la police métropolitaine a reclassé ses commandants de division en tant que superintendants en chef et la plupart des autres forces lui emboîté le pas.

Les divisions étaient généralement divisés en sous-divisions, commandées par des inspecteurs (ou, dans la police métropolitaine, des inspecteurs de sous-division, un rang plus élevé). Certaines forces rurales n'ont pas mis en œuvre ce niveau d'organisation avant le XXe siècle. Les commandants de sous-divisions ont été reclassés plus tard, comme inspecteurs en chef, dans la plupart des forces.

Au Royaume-Uni, les divisions fonctionnaient comme des entités semi-indépendantes, avec un commandant divisionnaire ayant une grande liberté dans la façon dont de diriger son équipe. Une division avait ses propres officiers du département des enquêtes criminelles, qui s'occupait de toutes les enquêtes, sauf des enquêtes spécialisés et des crimes très graves tels que assassinats, pour lequel des officiers spécialisés expérimentés du siège étaient appelés (bien que le travail de terrain était encore largement effectué par le département des enquêtes criminelles local). Il y avait souvent une grande rivalité et même aversion entre les agents dépendant des divisions et les officiers basés au siège, avec le premier voyant le second comme un policier "d'élite" ne connaissant pas le travail réel de la police, et ce dernier voyant le premier comme sans imagination, sans aucune véritable ambition ou capacité. Il y avait aussi une grande rivalité entre les divisions voisines, qui ont parfois dégénéré en opérations délibérément conçues pour embarrasser ou de discréditer l'autre.

Avec les réformes des années 1990, les sous-divisions, ainsi que les divisions, ont acquis une variété de nouveaux noms.

Hong Kong[modifier | modifier le code]

La police de Hong Kong divise son territoire en 23 divisions ou districts, chacun reportant à l'une des six régions.

Inde[modifier | modifier le code]

En Inde, l'équivalent d'une division est un district de police. La police en Inde est basé sur les états, et chaque État est divisé en un certain nombre de districts. Chaque district est dirigé par un superintendent de police. Le district est divisé en sous divisions, chacune commandée par un surperintendant adjoint de police. Les sous divisions sont encore divisés en "cercle de police" (Police Circles). Dans le cas d'un district, incluant de grandes villes, deux districts de police distincts ont été créés, le district de police de la ville, dirigée par un commissaire, et le district de police rural, dirigé par un surintendant.

République d'Irlande[modifier | modifier le code]

En Irlande, la Garda Síochána est organisé en 23 divisions, qui à leur tour repport à l'une des six régions. La plupart, mais pas l'intégralité de ces divisions, ont certaines de leurs limites territoriales qui coïncident avec les frontières des comtés. Chaque division est commandée par un surintendant en chef. Les divisions sont subdivisées en districts, commandée par un surintendant.

Singapour[modifier | modifier le code]

Les forces de police de Singapour divise la ville-état en six divisions de superficie et de population variables. Ces délimitations ont tendance à ne servir plus qu'à l'observation des tendances criminelles au fil du temps.

Canada[modifier | modifier le code]

Quelques services incluant des divisions: