Police d'Algérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Police nationale algérienne
Police d'Algérie (logo).jpg

Devise : « Par le peuple et pour le peuple
بالشعب و للشعب »

Création 22 juillet 1962
Type Police nationale
Siège Drapeau : Algérie Alger, Algérie
Langue Arabe
Effectifs 200 000
Dirigeant Abdelghani Hammel
Affiliation Ministère de l'Intérieur
Site web http://www.dgsn.dz/

La police d'Algérie est dirigée par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) sous la tutelle du ministère de l'Intérieur. Elle est dirigée, depuis le 7 juillet 2010, par Abdelghani Hamel, général-major en retraite de l'Armée nationale populaire.

Présentation[modifier | modifier le code]

La DGSN a été créée par décret le 22 juillet 1962, pour succéder à la police française. Elle a été dirigée de 1965 à 1977 par le colonel Ahmed Draïa, membre du Conseil de la révolution, puis de 1977 à 1987 par El Hadi Khediri, futur ministre de l'Intérieur, et de 1995 à 2010 par le colonel Ali Tounsi, assassiné dans son bureau le 25 février 2010.

  • la période du DGSN le commissaire divisionnaire Amehemed Toulba jusqu'à l’année 1993 ce dernier même sons père étaient dans les rangs de la sûreté nationale.[pas clair]

Corps[modifier | modifier le code]

Elle est composée de cinq corps en uniforme :

  • Les agents et officiers de l'ordre public, chargés de la circulation et de la sécurité publique
  • Les services de wilaya de police judiciaire existent depuis l'indépendance avec toutes leurs brigades et en plus de leur ramifications au niveau des sûretés de daïra (section de police judiciaire) et les sûretés urbaines (antennes de police judiciaire).
  • Les brigades mobiles de police judiciaire (BMPJ), ont été créées en 1995 dans le cadre du sillage de la lutte antiterroriste et actuellement elles sont chargés de la lutte contre la criminalité multiforme de par leur spécificité de petite unité mobile.
  • Les motards, chargés de la sécurité routière
  • Les unités républicaines de sécurité (URS), chargés du maintien de l'ordre
  • La police scientifique et technique vient en support aux enquêtes criminelles du ressort des brigades spécialisées.
  • La police aux frontières et de l'immigration (PAF), chargée de la sécurité aux frontières et la lutte contre l'immigration clandestine

Voici les grades des corps de la police DGSN :

  • agent de police AP,
  • brigadier de police BP,
  • brigadier-chef ,
  • inspecteur de police,
  • inspecteur principal de police,
  • lieutenant de police,
  • commissaire de police,
  • commissaire principal de police,
  • commissaire divisionnaire de police.
  • contrôleur de police,
  • contrôleur général de police

Les BRB et BRI algéroise[modifier | modifier le code]

Ces deux services sont calqués sur les BRI et BRB françaises. La Brigade de recherches et d'intervention de la Sûreté nationale algérienne a vu le jour au mois de septembre 2005 pour épauler la BRB (Brigade de répression du banditisme) de la brigade mobile de la police judiciaire d'Alger. La BRI a pour siège le commissariat central d'Alger et est composé d'un effectif de la police judiciaire formé à ce type d'intervention. Sa juridiction se limite à la Wilaya d'Alger.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]