Police Squad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Police Squad

Titre original Police Squad!
Genre Série comique,
policière
Création David Zucker,
Jerry Zucker
et Jim Abrahams
Acteurs principaux Leslie Nielsen
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine ABC
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 6
Durée 24 minutes
Diff. originale 4 mars 19828 juillet 1982

Police Squad (Police Squad!) est une série télévisée américaine en 6 épisodes de 24 minutes, créée par David Zucker, Jerry Zucker et Jim Abrahams et diffusée entre le 4 mars et le 8 juillet 1982 sur le réseau ABC. La série a donné naissance aux 3 films Y a-t-il un flic....

En France, seuls deux épisodes de la série ont été diffusés lors de La nuit la plus nuls, le 18 mars 1989 sur Canal+, mais l'intégrale est disponible en DVD.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Frank Drebin est un fin limier de la police de Los Angeles... enfin presque ! S'il fait bien partie de la police de Los Angeles, le lieutenant Drebin est plutôt spécialisé dans les gaffes, quiproquos, interrogatoires surréalistes et catastrophes en chaîne. C'est à se demander comment il réussit à résoudre les enquêtes...

Distribution[modifier | modifier le code]

Seul Leslie Nielsen et Ed Williams reprendront leurs rôles respectifs dans les films.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Un des gags de la série consiste à donner deux titres aux épisodes. Le premier titre apparaît à l'écran, le second est lu par une voix-off.

  1. La promesse brisée (A Substantial Gift - The Broken Promise)
  2. Une mission dangereuse (Ring of Fear - A Dangerous Assignment)
  3. Bien mal acquis (Rendez-vous at Big Gulch - Terror in the Neighbourhood)
  4. L'alibi coupable (Revenge and Remorse - The Guilty Alibi)
  5. Terreur dans le quartier (The Butler Did It - A Bird in the Hand)
  6. Les cadavres ne rient pas (Testimony of Evil - Deadmen don't Laugh)

Gags récurrents[modifier | modifier le code]

Police Squad mérite plusieurs visions pour réussir à saisir tous les gags. Voilà une petite liste non-exhaustive des gags récurrents de la série :

  • Chaque épisode se termine par un arrêt sur images sur lequel défile le générique... sauf que ce sont les acteurs qui ne bougent plus. Bien sûr, l'arrêt sur images arrive toujours au plus mauvais moment, par exemple lorsqu'une personne se sert un verre.
  • Dans chaque épisode, Drebin va voir le cireur de chaussure possèdant des info et des preuves pour ses enquêtes moyennant un billet.
  • Dans chaque épisode, Drebin percute en voiture des poubelles. Le nombre de poubelles qu'il renverse est égal au numéro de l'épisode.
  • Le rang de Drebin est très peu clair tout au long de la série. Il est « Sergeant Frank Drebin, Detective Lieutenant Police Squad » au début de presque chaque épisode, puis devient Captain ou Sergeant selon les personnes qu'il rencontre.
  • Lorsque Drebin rend visite à Ted Olson, le scientifique de la brigade, il le croise souvent en train d'expliquer une expérience dangereuse ou bizarre à un enfant. Il s'agit de la parodie d'une émission de vulgarisation scientifique américaine : Watch Mr. Wizard.
  • L'acte 2 de l'épisode possède souvent un sous-titre sans lien avec l'épisode. Par exemple : « Act II : Richard III » ou « Act II : Et tu, Brute ? ».
  • À la fin de chaque épisode, le chef de Drebin rappelle la liste de tous les criminels arrêtés lors de la série.
  • Dans chaque épisode, Drebin offre une cigarette à quelqu'un qui lui répond « Oui, en effet » ou « Effectivement ».

Le générique[modifier | modifier le code]

En plus de sa musique maintenant très connue, composée par Ira Newborn et du gyrophare qui traverse la ville, un autre détail a son importance. Chaque générique montre une guest-star qui se fait tuer :

  1. Lorne Greene (poignardé et jeté depuis une voiture)
  2. Georg Stanford Brown (écrasé par un coffre-fort)
  3. Robert Goulet (mitraillé)
  4. William Shatner (évite des balles mais boit un verre de vin empoisonné)
  5. Florence Henderson (abattue alors qu'elle chante dans une cuisine). Elle apparaît en remplacement de John Belushi, qui devait apparaître les pieds pris dans du béton, avant d'être balancé à l'eau. John Belushi étant décédé avant la diffusion de l'épisode, les producteurs préférèrent éviter les associations morbides et tournèrent une nouvelle scène.
  6. William Conrad (poignardé et jeté depuis une voiture)

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

La série a ensuite donné naissance à trois films dont le lieutenant Frank Drebin est toujours le héros :

Liens externes[modifier | modifier le code]