Polaroid SX-70

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Polaroid SX-70
{{#if:
Image illustrative de l'article Polaroid SX-70

Type reflex à développement instantané
Objectif 116 mm f/8
Temps de pose 10 s — 1/175 s

Le Polaroid SX-70 est un appareil photographique instantané à visée reflex produit par l'entreprise Polaroid de 1972 à 1981 sous divers modèles.

Au départ, la mise au point est manuelle. En 1976 sort le Sonar AF system, un système de mise au point automatique débrayable[1]. À partir de 1982, l'appareil change de dénomination pour devenir le SLR 680 suivi du SLR 690 en 1996 ; tous deux font partie de la famille des « SX-70 » (même architecture) mais utilisent le film Polaroid de type 600[1].

Appareil[modifier | modifier le code]

Le boîtier est fait de métal (chromé, noir mat, ou blanc) avec des faces couvertes de cuir ou de Skaï, dans le plus pur style des années 1970. Son format pliable fait, grâce à une chambre noire faite d'une membrane en caoutchouc, que fermé, il fait à peine 4 cm d'épaisseur. Le système optique ne variera pas au cours des années, il comprend quatre éléments pour 116 mm f/8 (ouvertures de f/8 à f/22, vitesses de 1/175 à 10 secondes). La distance minimum de mise au point est de 26,5 cm (10,4 inches).

Il utilise un format de film spécial, le SX-70, une cartouche de dix poses. Le film lui-même est grandement amélioré en 1980 et devient le SX-70 Time-Zero Supercolor (« Time-Zero » car au développement plus rapide et « Supercolor » parce qu'offrant des couleurs plus riches) lequel n'est plus produit depuis 2006 par Polaroid. Chaque pack de films contient une batterie de 6 V servant à faire fonctionner les parties électriques de l'appareil (moteur d'éjection du film et mise au point automatique).

Une entreprise située aux Pays-Bas créée par onze salariés de l'ancienne usine Polaroid d'Enschede[2] a repris la fabrication de films en 2008, dont la vente se fait sur l'Internet[3] et dans des circuits spécialisés.

L'appareil replié

Accessoires[modifier | modifier le code]

Le boîtier pouvait accueillir un « flashbar », système de flash contenant dix ampoules au magnésium (cinq sur chaque face)[4] ou différents flash électroniques, un jeu de bonnettes pour la macrophotographie, un « Teleconverter » (multiplicateur de focale sous forme de bonnette) multipliant la focale par 1,5[5], un retardateur de déclenchement, et divers étuis[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]