Poisson de sable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Scincus scincus

Description de cette image, également commentée ci-après

Poisson de sable

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Scincidae
Sous-famille Scincinae
Genre Scincus

Nom binominal

Scincus scincus
(Linnaeus, 1758)

Synonymes

  • Lacerta stincus Linnaeus, 1758
  • Scincus officinalis Laurenti, 1768
  • Scincus meccensis Wiegmann, 1837
  • Scincus conirostris Blanford, 1881
  • Scincus muscatensis Werner, 1895
  • Scincus officinalis var. cucullata Werner, 1914
  • Scincus gasperetti Haas, 1957
  • Scincus deserti Haas, 1957

Statut CITES

Sur l'annexe  III  de la CITES Annexe III , Rév. du 22/04/76

Scincus scincus, le Poisson de sable ou Scinque officinal, est une espèce de sauriens de la famille des Scincidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[1] :

Description[modifier | modifier le code]

Sandfish3.jpg
mâle

On trouve ce scincidé solitaire et diurne dans les grandes zones sableuses très vives du Sahara occidental. Il est appelé "poisson de désert" pour son habilité à se déplacer très rapidement sur le sable, comme s'il nageait. Il se sert assez peu de ses courtes pattes, mais ondule son corps pour glisser à la surface du sable.

En cas de danger il peut littéralement plonger dans le sable, ses yeux, oreilles étant protégés par des écailles. D'une taille moyenne entre 18 et 25cm, il ne creuse pas de terrier, mais s'enfouit dans le sable entre 10 et 40 cm de profondeur afin de se protéger de la chaleur du désert.

Sa nourriture se compose d'insectes (sauterelles, coléoptères), d'arachnides, de lézards et de plantes. Il repère ses proies par les vibrations qu'elles génèrent en se déplaçant.

Sa reproduction n'est pas très documentée, la femelle est ovipare.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (5 décembre 2012)[2] :

  • Scincus scincus conirostris Blanford, 1881
  • Scincus scincus cucullatus Werner, 1914
  • Scincus scincus meccensis Wiegmann, 1837
  • Scincus scincus scincus (Linnaeus, 1758)

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Blanford, 1881 : On a Collection of Persian Reptiles recently added to the British Museum. Proceedings of the Zoological Society of London, vol. 1881, p. 671-682 (texte intégral).
  • Linnaeus, 1758 : Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, ed. 10 (texte intégral).
  • Wiegmann, 1837 : Herpetologische Notizen. Archiv für Naturgeschichte, vol. 3, p. 123-136 (texte intégral).
  • Werner, 1914 : Ergebnisse einer von Prof. Franz Werner im Sommer 1910 mit Unterstützung aus dem Legate Wedl ausgeführten zoologischen forschungsreise nach Algerien. II. vertebrata. Sitzungsberichte der Österreichischen Akademie der Wissenschaften. Mathematisch-Naturwissenschaftliche Klasse, vol. 123, p. 331-361 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]