Points d'interrogation et d'exclamation culbutés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le point d’interrogation culbuté ‹ ¿ › et le point d’exclamation culbuté ‹ ¡ ›, aussi dits renversés, sont des signes de ponctuation utilisés respectivement en début de proposition interrogative et exclamative en espagnol, en asturien[1], ponctuellement en catalan (son utilisation est toutefois déconseillée par l’Institut d’Estudis Catalans[2]) et anciennement en galicien, ou dans certaines langues d’Afrique de l’Ouest comme le byali au Bénin, l’izi (en) au Nigeria et le nawdm (de) au Togo[3]. Ces signes de ponctuation ont été initialement proposés par l’Académie royale espagnole en 1754 et ont été adoptés graduellement le siècle suivant.

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Signe Représentation Chaîne
de caractères
Point de code Description
point d’interrogation culbuté ¿ ¿U+00BF U+00BF point d’interrogation renversé
point d’exclamation culbuté ¡ ¡U+00A1 U+00A1 point d’exclamation renversé
point exclarrogatif culbuté U+2E18 U+2E18 point exclarrogatif renversé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ALA 2005
  2. IEC 1996, p. 91-94 :

    « En accord avec cette pratique et en tenant compte du fait que l'absence d'une norme claire conduit à une situation confuse, la Section Philologique conseille, dans une finalité simplificatrice, d'utiliser les signes interrogatifs et exclamatifs exclusivement à la fin de la phrase. »

  3. Roberts 2008

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Academia de la Llingua Asturiana, Normes orthográfiques, Uviéu, Gráfiques ÁPEL,‎ 2005, 6e éd., [PDF] (ISBN 84-8168-394-9, lire en ligne)
  • Institut d’Estudis Catalans, Documents de la Secció Filològica III,‎ 1996, [PDF] (lire en ligne)
  • David Roberts, L'orthographe du ton dans les langues béninoises, Atelier sur la révision des outils d'écritures en langues nationales béninoises du 29 au 31 mai 2008 à Lokosso au Bénin,‎ 2008, [PDF] (lire en ligne)