Points cycliques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En géométrie projective les points cycliques sont deux points imaginaires communs à tous les cercles du plan (d'où leur nom). Ce sont des points imaginaires de la droite de l'infini.

Historique[modifier | modifier le code]

Ces points ont été introduits au 19ème cercle par Jean-Victor Poncelet dans ses travaux sur la géométrie projective. Ils ont été baptisés aussi ombilics du plan par Edmond Laguerre[1].

Caractérisation dans le plan projectif complexe[modifier | modifier le code]

Les coordonnées homogènes des points cycliques dans le plan projectif complexe sont I(1,i,0) et J(1,-i,0).

Ces points sont l'intersection de la droite de l'infini d'équation homogène z=0 et des deux droites dites isotropes[2] d'équation respectives y=ix et y=-ix.

Les points cycliques sont situés à distance nulle de l'origine, comme tous les points des droites isotropes.

Courbes algébriques circulaires[modifier | modifier le code]

On appelle courbe algébrique circulaire (ou simplement courbe circulaire) toute courbe algébrique qui passe par les deux points cycliques.

Algébriquement on montre que la condition nécessaire et suffisante pour qu'une courbe algébrique soit circulaire est que le polynôme formé des termes de plus haut degré de son équation cartésienne soit divisible par x²+y².

Le cercle est la seule conique circulaire. D'après le théorème de Bézout, deux cercles quelconques du plan projectif complexe possèdent 4 points d'intersection. Deux de ces points sont toujours les points cycliques, les deux autres peuvent être réels et distincts (cercles sécants), réels et confondus (cercles tangents) ou imaginaires.

Parmi les courbes algébriques circulaires remarquables on trouve également :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoire sur l'emploi des imaginaires dans la géométrie de l'espace, par Edmond Daguerre. Nouvelles annales de mathématiques 2ème série, tome 2, 1872. [1]
  2. Wikipedia anglais - Isotropic line[2]
  3. Cubiques circulaires in Encyclopédie des formes mathématiques remarquables de Robert Ferréol [3]