Pointe Saint-Charles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pointe Saint-Charles
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité Montréal
Statut Quartier
Arrondissement Le Sud-Ouest
Fondateur
Date de fondation

1654
Maire Benoit Dorais, Le Sud-Ouest
Démographie
Population 14 000 hab.
Langue(s) parlée(s) Français
Géographie
Divers
Site(s) touristique(s) Maison Saint-Gabriel, Pont Victoria, Métro Charlevoix

Pointe Saint-Charles, dans l'arrondissement du Sud-Ouest, est le quartier le plus ancien de Montréal après le Vieux-Montréal[1]. Situé à la sortie du Pont Victoria et du Pont Champlain et atteignable par la station de Métro Charlevoix, le quartier fut nommé en l'honneur de l'évêque Charles Borromée, saint patron de Charles Le Moyne[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour témoigner de cette vieille époque, on peut encore y visiter la Maison Saint-Gabriel qui accueillait les filles du Roy de 1668 à 1673 et qui a conservé son architecture du temps.

Avec l'ouverture du canal de Lachine en 1825, de nombreuses industries vinrent s'établir et le quartier se transforma alors pour y accueillir leurs nombreux ouvriers. À cette même époque survient la grande famine en Irlande et de nombreux Irlandais s'exilent au Québec à la recherche d'une vie meilleure. Pointe Saint-Charles sera leur principal lieu d'accueil à Montréal, notamment à cause des emplois non qualifiés qui y sont offerts. Encore aujourd'hui, on retrouve beaucoup de descendants d'Irlandais dans le quartier, qui accueille aussi une importante population francophone.

Cependant, avec la fermeture du Canal de Lachine en 1970[3], les industries partirent et laissèrent derrière elles de nombreux chômeurs et une grande pauvreté.

Situation[modifier | modifier le code]

Encore aujourd'hui, le quartier se caractérise par le faible statut socio-économique de sa population, bien qu'un processus de gentrification soit en cours. En effet, avec la réouverture du Canal de Lachine à la navigation de plaisance, plusieurs anciennes industries, dont la fameuse usine de sucre Redpath, furent transformées en appartements de luxe, totalement inaccessibles à la population du quartier. D'ailleurs, Pointe Saint-Charles est aussi reconnu pour la force de ses organisations communautaires qui conservent l'héritage des nombreuses luttes s'y étant déroulées, de la colonisation anglaise aux nombreuses luttes ouvrières et sociales. Dernièrement une Action-Gardien (organisme du quartier) a réussi après plusieurs années de combat à obtenir le bâtiment 7 sur les anciens terrains du CN pour y installer un Centre Social Autogéré. Les organismes locaux se battent surtout pour obtenir d'avantage de logements sociaux dans le but de permettre à la population locale de continuer d'habiter le quartier malgré les changements démographiques profonds qu'il vit.

Un Quartier en mutation[modifier | modifier le code]

Depuis déjà quelques années la gentrification du quartier de Pointe-Saint-Charles continue. En seulement quelque années on compte pas moins de 5000 condos qui ont été construit (ou prévoit l'être prochainement) tel la conversion du Nordelec en plus de 1100 condos et loft authentiques. Avec le redéveloppement d'envergure de son quartier voisin Griffintown le quartier de Pointe-Saint-Charles est un endroit très convoité par les investisseur entre autres dû au fait qu'il se situe qu'à une dizaine de minutes à pied du Centre-Ville de Montréal. En quelque années nous avons vue le prix des logement augmenter de plus de 100 %. Une exode des familles à faible revenu est visible. La rue commerciale du quartier, rue Centre ne réussit pas, malgré tout, à reprendre son rôle commercial au sein de Pointe-Saint-Charles.

Attraits[modifier | modifier le code]

On retrouve aussi à Pointe Saint-Charles le pont Victoria, emprunté chaque jour par des milliers de gens et considéré comme la huitième merveille du monde en 1853.

Il y a aussi, sur le Quai de la Pointe du moulin à vent, le fameux défunt Élévateur à grain numéro 5, le plus vieil élévateur en Amérique, désaffecté en 1995. Sa date de construction est en 1906 pour l'Élévateur B, en 1917 pour l'Ancienne Annexe ainsi en 1956 pour l'Annexe B-1.

  • Le groupe des églises Saint-Charles et Saint-Gabriel
  • Northern Electric Co. Ltd.
  • Pont rotatif Charlevoix
  • L'écluse des seigneurs
  • Usine Sucrerie Redpath
  • Tunnel Atwater
  • Minoterie Farine Five Roses
  • Autoroute 10 - Section Aut. Bonaventure
  • Cité du Cinéma / Carrie Derick
  • Canal de Lachine
  • Aventure H20
  • YMCA de Pointe-Saint-Charles
  • École primaire francophone Charles-Lemoyne et Jeanne-Lebert
  • Centre d'escalade Allez-Up

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Congrégation de Notre-Dame de Montréal y a une ferme dès 1668.
  2. shpsc.org
  3. Cause directe de l'ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent en 1959.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]