Pointe-des-Cascades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pointe des Cascades.
Pointe-des-Cascades
Pointe-des-Cascades
Canal de Soulanges
Canal de Soulanges
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Vallée-du-Haut-Saint-Laurent (Montérégie)
Comté ou équivalent Vaudreuil-Soulanges
Statut municipal Municipalité de village
Maire
Mandat
Gilles Santerre
2013 - 2017
Code postal J0P 1M0
Constitution 1er mai 1961
Démographie
Gentilé Pointecascadien, ne
Population 1 421 hab. (2013)
Densité 538 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 20′ 00″ N 73° 58′ 00″ O / 45.333338, -73.96667245° 20′ 00″ Nord 73° 58′ 00″ Ouest / 45.333338, -73.966672  
Superficie 264 ha = 2,64 km2
Divers
Langue(s) français
Fuseau horaire Heure de l'Est (UTC-5)
Indicatif +1 450 455
Code géographique 71055
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir sur la carte administrative de Montréal
City locator 14.svg
Pointe-des-Cascades

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir sur la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Pointe-des-Cascades

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Pointe-des-Cascades

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Pointe-des-Cascades
Liens
Site web pointe-des-cascades.com

Pointe-des-Cascades est une municipalité de village dans la municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges au Québec (Canada), située dans la région de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent en Montérégie[2],[3]. Le recensement de 2006 y dénombre 1 046 habitants, 14,6 % de plus qu'en 2001[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Pointe-des-Cascades est située au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la Outaouais, à l'ouest de Montréal et à l'extrémité est du canal de Soulanges. La municipalité est divisée en deux par le canal de Soulanges.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Phare du parc des Ancres

Trois des 5 écluses du canal sont sur son territoire. 2 phares similaires signalaient la présence des dangers jusqu'en 1959, année de la mise en service de la voie maritime du Saint-Laurent. L'un d'eux indiquait l’entrée Est du canal de Soulanges. Il domine aujourd'hui le parc Saint-Pierre. Le parc de la Pointe couvre le tiers de la superficie du village. Depuis 2013, un projet résidentiel Place Chéribourg a vue le jour et ajoutera a terme plus de 120 résidences dans la municipalité.

Histoire[modifier | modifier le code]

À partir du milieu du XVIIe siècle jusqu'en 1700, de nombreuses expéditions militaires sont arrivées à cet endroit afin de portage pour contourner les cascades sur le fleuve Saint-Laurent. La première référence à Pointe-des-Cascades paraît dans un texte de Louis-Armand de Lahontan en 1684 et sur une carte de Deshayes en 1695, lors de la Pointe des Cascades a été inclus dans la seigneurie de Vaudreuil.

En 1893, le bureau de poste ouvre sous le nom de Pointe des Cascades (rebaptisé en 1951 à Pointe-des-Cascades). Quelques années plus tard débute la construction du canal de Soulanges et quand il a été achevé en 1899, le village est devenu l'Est, terminus aval du canal. En 1958, elle a fermé quand il a été remplacé par le nouveau canal de Beauharnois. Les sentiers le long du canal sont maintenant utilisés comme un itinéraire cyclable régional.

En 1961, la municipalité de village de Pointe-des-Cascades est formée sur le territoire des municipalités de paroisse de Saint-Joseph-de-Soulanges et de Saint-Michel-de-Vaudreuil[5].

Administration[modifier | modifier le code]

Blason ville ca Pointe-des-Cascades (Québec).svg

Le blasonnement des armoiries de Pointe-des-Cascades se lit comme suit : « D'Argent au chevron d'azur à deux cotices ondée du même, accompagnée d'une rose de gueules tigée et feuillée de sinople et un lion de gueules couronné du même et en plointe de sinople accompagnée d'une ancre de sable entourée d'une chaine du même.[6]

Les élections municipales ont lieu en bloc à date fixe aux quatre ans. Le conseil municipal comprend, outre le maire, six conseillers élus sans division géographique[2]. La mairesse Maryse Sauvé ne sollicite pas de nouveau mandat à l'élection municipale de 2013 et Gilles Santerre devient maire sans opposition[7].

Composition du conseil municipal[2],[8]
2009 - 2013 2013 - 2017
Maire Maryse M. Sauvé Gilles Santerre
Conseillers Martin Juneau
Pierre Lalonde
France Payer
Stéphane Beauchesne**
Julie Clermont*
Chantal Lafleur*
Isabelle Poirier*
2 poste vacants
* Élu en 2009 mais n'ayant pas terminé le terme
** Non élu en 2009 mais sortant en 2013
Martin Juneau
Pierre Lalonde
Carl Giguère
Rachel Leroux
Jacinthe Parson-Fréchette
France Payer
Liste des maires successifs[9],[10]
Période Identité Étiquette Qualité
2013 en cours Gilles Santerre    
2008 2013 Maryse M. Sauvé    
2007 2008 Jean-Pierre Dupont    
2005 2007 Francis Masse    
1979 2005 Ronald Hayes    
1971 1979 Pierre Clément    
1968 1971 Bruno Vallée    
1961 1968 Pierre Clément    

Pointe-des-Cascades est comprise dans la circonscription électorale de Soulanges pour la représentation à l'Assemblée nationale du Québec[11] et dans la circonscription de Vaudreuil-Soulanges à la Chambre des communes du Canada[12].

Économie[modifier | modifier le code]

Le village est connu pour son théâtre, sa piste cyclable Soulanges et son parc des Ancres. Dans ce parc, il y a le musée des ancres que des touristes des quatre coins du Québec et même du monde viennent visiter. Ce village a un dépanneur. Auparavant, il y avait une caisse populaire, une épicerie, un salon de coiffure, un restaurant de soupe et même un Hôtel/Bar. Celui-ci était situé sur la rue Centrale. Il a été brûlé par un incendie accidentel dans la fin des années 1990.

Culture[modifier | modifier le code]

Phare du parc des Ancres
  • Parc des Ancres. Sur le site du parc plus de 75 ancres dont certaines datant des années 1700 sont exposées. On y découvre des ancres de toutes sortes : ancres à jas repliable, à bascule, des grappins à boulet énorme et même une en caoutchouc, mais aussi d'autres objets telles des balises, des bouées, des chaînes, etc. Chaque ancre est installée sur un socle et est décrite par une plaque.
  • Parc Saint-Pierre est un parc doté d'une patinoire en période hivernale. Il est dominé par un grand phare blanc. C'est un endroit propice pour faire du vélo et de la randonnée.
  • Le canal de Soulanges
  • Phare du parc des Ancres
  • Phare à l’entrée est du canal de Soulanges.

La bibliothèque Adrienne De Montigny-Clément, nommée en l’honneur de sa fondatrice, compte 2 000 documents et est affiliée au réseau BIBLIO de la Montérégie[13].

Parc des Ancres et canal de Soulanges

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations de la fiche proviennent de Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Pointe-des-Cascades », 71055, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 9 février 2014), sauf :
    a. Région (CRÉ) : Agence forestière de la Montérégie, « Vallée-du-Haut-Saint-Laurent », carte, sur CRÉ de la Vallée-du-Haut-Saint-Saint-Laurent,‎ 2009 (consulté le 15 avril 2013).
    b. Code postal : Postes Canada, « Nombre et carte des secteurs de livraison rurale et urbaine », Québec,‎ 10 mai 2013 (consulté le 21 mai 2013).
  2. a, b et c Gouvernement du Québec, « Pointe-des-Cascades », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  3. Agence forestière de la Montérégie, « Vallée-du-Haut-Saint-Laurent », carte, sur CRÉ de la Vallée-du-Haut-Saint-Saint-Laurent,‎ 2009 (consulté le 15 avril 2013).
  4. Recensement 2006 : Pointe-des-Cascades
  5. Toponymie : Pointe-des-Cascades
  6. « Armoiries de Pointe-des-Cascades », sur Municipalité du village de Pointe-des-Cascades (consulté le 10 janvier 2009).
  7. Gouvernement du Québec, « Élections municipales 2013, Candidatures et résultats pour Pointe-des-Cascades », 71055, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec,‎ 21 novembre 2013 (consulté le 24 novembre 2013).
  8. Village de Pointe-des-Cascades, « Conseil Municipal » (consulté le 21 mai 2013).
  9. « Notre histoire - Les Maires de notre histoire », sur Municipalité des Pointe-des-Cascades (consulté le 29 avril 2012)
  10. « Pointe-des-Casacades », sur Prosopographie des Administrateurs Dirigeants Répertoire des Entités Municipales Québec (consulté le 29 avril 2012)
  11. Commission de la représentation électorale du Québec, « La carte électorale du Québec : Les 125 circonscriptions électorales 2011 », sur Directeur général des élections du Québec (consulté le 20 juin 2013).
  12. Gouvernement du Canada, « Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 25 août 2004 (TR/2003-154), Annexe: Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales - Décret de représentation », sur Ministère de la Justice du Canada (consulté le 20 juin 2013).
  13. Village de Pointe-des-Cascades, « Nos installations » (consulté le 21 mai 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Vaudreuil-Dorion Notre-Dame-de-l'Île-Perrot Rose des vents
Les Cèdres N
O    Pointe-des-Cascades    E
S
Salaberry-de-Valleyfield Beauharnois