Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal
L'Éperon de Pointe-à-Callière
L'Éperon de Pointe-à-Callière
Informations géographiques
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Ville Montréal
Adresse 350, place Royale (angle rue de la Commune) - Vieux-Montréal
Coordonnées 45° 30′ 09″ N 73° 33′ 15″ O / 45.50256, -73.5542245° 30′ 09″ Nord 73° 33′ 15″ Ouest / 45.50256, -73.55422  
Informations générales
Date d’inauguration 1992
Collections Objets et fragments de différents matériaux (céramique, verre, métal, échantillons, écofacts)
Informations visiteurs
Site web Site Web du Musée Pointe-à-Callière

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal
Le musée Pointe-à-Callière crée des événements à caractère historique et éducatif. Ici, deux hommes font une démonstration du fonctionnement d'un ancien tour à bois manuel.
Sous-sol du musée et crypte archéologique
Vestiges du collecteur William et ancien lit de la petite rivière Saint-Pierre

Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal[1] est une institution muséale montréalaise dédiée à l'histoire et à l'archéologie de Montréal. Il est le seul musée d’archéologie d’envergure au Canada. Il se trouve sur le lieu de la fondation de Montréal, la Pointe-à-Callière.

Historique[modifier | modifier le code]

Le musée doit notamment sa réalisation aux importantes découvertes archéologiques effectuées sur les lieux dès les années 1980. Marquant l'entrée du Musée, l'Éperon est un bâtiment, élevé sur les fondations de son prédécesseur – l’édifice de la Royal Insurance Company (1860-1950). Comme celui-ci, il possède une forme triangulaire et une tour, qui domine le port de Montréal.

En fait, le musée est indissociable de son site, la Pointe-à-Callière. Inauguré au printemps 1992 dans le cadre des fêtes entourant le 350e anniversaire de Montréal, la création du musée est le résultat de plus de dix ans de fouilles archéologiques. Déposé sur des sols qui témoignent de plus de 1000 ans d'activité humaine, il abrite aussi des vestiges importants, mis en valeur in situ.

Description[modifier | modifier le code]

Le musée regroupe six composantes principales :

  • l'Éperon - bâtiment moderne qui a reçu de nombreux prix d’architecture. Un panorama superbe s'offre depuis le belvédère.
  • la crypte archéologique en sous-sol,
  • l'édifice rénové de l'Ancienne-Douane,
  • la Station de pompage D'Youville,
  • l'École de fouilles archéologiques,
  • la Maison-des-Marins.

Le projet d'expansion du musée, qui deviendra la « Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal » en 2017, tend à regrouper onze lieux. À ceux déjà nommés s'ajouteront :

À l'ouest de l'Éperon se trouve la place de la Grande-Paix.

Expositions antérieures[modifier | modifier le code]

  • Les amours de Montréal (Du 7 février 2005 au 24 juin 2013)
  • Samouraïs - La prestigieuse collection de Richard Béliveau (Du 17 mai 2012 au 31 mars 2013)
  • Les Étrusques - Civilisation de l'Italie ancienne (Du 23 juin au 25 novembre 2012)
  • Couleurs de l'Inde (Du 8 novembre 2011 au 22 avril 2012)
  • À ta santé, César! Le vin chez les Gaulois (Du 18 mai au 16 octobre 2011)
  • La rue Sainte-Catherine fait la une ! (Du 7 décembre 2010 au 24 avril 2011)
  • Île de Pâques, le grand voyage (Du 8 juin au 14 novembre 2010)
  • Sur le chemin des légendes avec Jean-Claude Dupont (Du 9 février au 16 mai 2010)
  • Pirates, corsaires et flibustiers (Du 20 mai 2009 au 3 janvier 2010)
  • Costa Rica, terre de merveilles (Du 4 novembre 2008 au 19 avril 2009)
  • France, Nouvelle-France. Naissance d'un peuple français en Amérique (Du 21 mai au 12 octobre 2008)
  • 1837 - 1838 Rébellions - Patriotes vs Loyaux (Du 6 novembre 2007 au 27 avril 2008)
  • Premières Nations, collections royales de France (Du 5 juin au 14 octobre 2007)
  • Iroquoiens du Saint-Laurent, peuple du maïs (Du 7 novembre 2006 au 6 mai 2007)
  • Japon (Du 16 mai au 15 octobre 2006)
  • Jules Verne, le roman de la mer (Du 1er novembre 2005 au 20 avril 2006)
  • Rencontres en Gaule romaine (Du 17 mai au 9 octobre 2005)
  • Lumières sur le Vieux-Montréal (Du 2 novembre 2004 au 24 avril 2005)
  • Océanie (Du 18 mai au 17 octobre 2004)
  • Rêves et réalités au canal de Lachine (Du 25 novembre au 25 avril 2004)
  • L'archéologie et la Bible – Du roi David aux manuscrits de la mer Morte (Du 17 juin au 2 novembre 2003)
  • VARNA – Premier or du monde, secrets anciens. Collection du Musée de Varna, Bulgarie (Du 27 novembre 2002 au 25 mai 2003)
  • Saint-Laurent, la Main de Montréal (Du 17 avril au 27 octobre 2002)
  • Mystères des Mochicas du Pérou (Du 10 octobre 2001 au 24 mars 2002)
  • 1701 La Grande Paix de Montréal (Du 2 mai au 16 septembre 2001)
  • Africa Musica! Une exploration d'une collection du Museo Pigorini (Du 18 octobre 2000 au 8 avril 2001)
  • 1690 L'attaque de Québec : Une épave raconte (Du 19 avril au 24 septembre 2000)
  • Trésors d’Italie du Sud. Basilicate, terre de lumière (Du 15 septembre 1999 au 26 mars 2000)
  • Montréal, par ponts et traverses (Du 24 mars au 22 août 1999)
  • Art et archéo : de jeunes Lyonnais exposent au Musée (Du 30 octobre 1998 au 3 janvier 1999)
  • Trésors des steppes d'Ukraine (Du 7 octobre 1998 au 21 février 1999)
  • L'usure du temps. La restauration des objets du patrimoine de France (Du 5 mai au 13 septembre 1998)
  • Crucifixion : un témoin archéologique unique de Jérusalem (Du 11 mars au 31 août 1998)
  • Bannique, baguette, bagel. Les pains de Montréal (Du 6 octobre 1997 au 12 avril 1998)
  • Abitibiwinni. 6 000 ans d’histoire (Du 17 juin au 14 septembre 1997)
  • Art et archéo (Du 8 avril au 6 juin 1997)
  • Chypre antique. 8 000 ans de civilisation (Du 16 octobre 1996 au 16 mars 1997)
  • Les porteurs de rêve. L’émergence du cinéma québécois (Du 20 juin au 22 septembre 1996)
  • Purement étonnante. L’histoire des égouts et des aqueducs (Du 6 février au 25 mai 1996)
  • Vitrines, histoires d’étalages (Du 9 mai 1995 au 7 janvier 1996)
  • Le Port de Pierre Bourgault, Gilles Vigneault et Helmut Lipsky (Du 8 février au 16 avril 1995)
  • L’os et la bouteille. Fragments d’histoires (Du 21 septembre 1994 au 15 janvier 1995)
  • Objet vs Objet : l’archéologie dans l’imaginaire (Du 17 mai au 5 septembre 1994)
  • Ville miniature. Montréal en maquettes (Du 15 février au 24 avril 1994)
  • Montréal, ville plurielle (Du 17 juin 1993 au 16 janvier 1994)
  • Art et archéo : des jeunes exposent… (Du 12 au 23 mai 1993)
  • Album d’images. La fondation de Montréal (Du 17 mai 1992 au 2 mai 1993)

Maison-des-Marins[modifier | modifier le code]

Maison-des-Marins

En mai 2010, le Maire de Montréal Gérald Tremblay et la Ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF), Christine Saint-Pierre annonçaient un investissement de $ 22,5 millions pour l'agrandissement du musée[3].

Ce projet comprend un volet archéologique avec fouilles d'une partie des vestiges du marché Sainte-Anne, devenu le parlement du Canada-Uni et du secteur de la Maison-des-Marins. Il comprend aussi un volet immobilier avec la réhabilitation et la mise en valeur de la Maison-des-Marins, inauguré en septembre 2012 et nommé l'Espace Archéo-Jeunes, un lieu consacré à l'éducation et à la sensibilisation.

Directrice[modifier | modifier le code]

  • Francine Lelièvre 1992-

« Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal, veut aider les Montréalais à saisir la force d'attraction de Montréal qui a été, est et sera encore un lieu de convergence des populations et des cultures se rencontrant dans le jeu complexe des emprunts et des adaptations[4]. »

— Francine Lelièvre

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Lauréat Or des Grands Prix du tourisme québécois 2010 dans la catégorie : Attractions touristiques de plus de 100 000 visiteurs[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom de l'institution tend à devenir « Pointe-à-Callière, cité d'archéologie et d'histoire de Montréal ». Voir : cfqlmc.org
  2. Projet d'expansion du Musée
  3. La Maison-des-Marins - Un nouveau pavillon du Musée
  4. Le berceau de Montréal version 1992, la Pointe-à-Callière, par Francine Lelièvre, consultante en muséologie, in Cap-aux-Diamants, numéro 27 Automne 1991, p. 55.
  5. Lauréat Or des Grands prix du Tourisme québécois -- Attraction touristique de plus de 100 000 visiteurs

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]