Point de contrôle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un point de contrôle ou un point de contrôle d'application (en anglais, application checkpoint) est un point d'un programme informatique où s'effectue, lors de l'exécution du programme, un arrêt au cours duquel sont copiées, sur un support externe (par exemple, un disque dur), les informations nécessaires afin de permettre, en cas d'arrêt ultérieur, la reprise du traitement à partir du dernier point de contrôle[1].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Le grand Dictionnaire de l'Office québécois de la langue française

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • E.N. Elnozahy, L. Alvisi, Y-M. Wang, and D.B. Johnson, A survey of rollback-recovery protocols in message-passing systems, ACM Comput. Surv., vol. 34, no. 3, pp. 375–408, 2002
  • Yibei Ling, Jie Mi, Xiaola Lin, A Variational Calculus Approach to Optimal Checkpoint Placement, IEEE Trans. Computers 50(7): 699-708 (2001)
  • R.E. Ahmed, R.C. Frazier, and P.N. Marinos, Cache-Aided Rollback Error Recovery (CARER) Algorithms for Shared-Memory Multiprocessor Systems, IEEE 20th International Symposium on Fault-Tolerant Computing (FTCS-20), Newcastle upon Tyne, UK, June 26–28, 1990, pp. 82–88.

Lien externe[modifier | modifier le code]