Point Barrow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barrow.

71° 23′ 20″ N 156° 28′ 45″ O / 71.3889, -156.47917 (Point Barrow) La Pointe Barrow ou Nuvuk est une péninsule de la côte Arctique dans l’état américain d’Alaska, à 14 km au nord-est de Barrow. C’est le point le plus septentrional de l’Alaska et des États-Unis. Sa distance au Pôle Nord est de 2 078 km, c'est-à-dire 64 km de plus que le Promontoire Murchison (Nunavut). Elle a été découverte par Frederick William Beechey en 1825 et baptisée en l’honneur de Sir John Barrow, un homme d’État et géographe de l’Amirauté Britannique.

Panorama montrant l'extrémité de la Pointe Barrow

La Pointe Barrow est aussi un repère géographique important qui délimite deux mers mineures de l’Arctique, la Mer des Tchouktches à l’ouest et la Mer de Beaufort à l’est.

Des vestiges archéologiques montrent que la Pointe Barrow a été colonisée par des ancêtres des actuels indiens Inupiat près de 1 000 ans avant l’arrivée des premiers Européens. La péninsule est un important site archéologique où on a mis au jour de nombreuses sépultures et artefacts (ulus et bolas notamment) associés à la Culture de Thulé. La route de migration des baleines à bosse passe au large de la pointe Barrow et l'on suppose que l'homme a choisi de s'y établir en raison des perspectives de pêche[1]. Non loin de là, on trouve à Birnirk des sépultures à tumulus associées à la culture de Birnirk plus ancienne, identifiée en 1912 par Vilhjalmur Stefansson alors qu'il effectuait des fouilles dans la région[2].

La navigation au large de la Pointe Barrow se fait hors glace seulement deux ou trois mois par an.

Expédition Arctique du Détroit de Wilkins.

Elle a servi de camp de base pour de nombreuses expéditions arctiques, dont l’Expédition du Détroit de Wilkins et la traversée en avion de l’Arctique au Spitzberg effectuée le 15 avril 1928 par Eielson et Wilkins. Non loin de là se trouve l'endroit où, le 15 août 1935, l'avion de Wiley Post s'est écrasé.

Entre 1965 et 1972, la péninsule a servi d'aire de lancement de fusées-sonde ; une station météorologique du Global Atmosphere Watch y est toujours en activité.

Aux États-Unis, le terme de Point Barrow whales renvoie aux baleines piégées par la banquise en 1988 au large de la Pointe Barrow, et qui suscitèrent dans le pays un grand élan de générosité cette année-là[3].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BBC NEWS - Bodies point to Alaska's past
  2. Archaeology of Prehistoric Native America By Guy E. Gibbon, Kenneth M. Ames
  3. Richard Mauer, « Unlikely Allies Rush to Free 3 Whales », New York Times,‎ 1988-10-18 (lire en ligne)

Source[modifier | modifier le code]