Poço das Antas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poço das Antas
Blason de Poço das Antas
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Rio Grande do Sul Rio Grande do Sul
Langue(s) portugais
Maire Ricardo Luiz Flach
Code postal 95 740-000
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-2
Indicatif 51
Démographie
Gentilé Poço-antense
Population 1 976 hab.[1] (01-04-2007)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 29° 27′ 02″ S 51° 40′ 11″ O / -29.45065278, -51.669825 ()29° 27′ 02″ Sud 51° 40′ 11″ Ouest / -29.45065278, -51.669825 ()  
Altitude 120 m
Superficie 6 200 ha = 62 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Nature ; patrimoine historique et culturel.
Date de fondation
12 mai 1988
Localisation
Localisation de Poço das Antas sur une carte
Localisation de Poço das Antas sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Poço das Antas

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Poço das Antas
Liens
Site web http://www.pocodasantas-rs.com.br/

Poço das Antas est une ville brésilienne de la mésorégion métropolitaine de Porto Alegre, capitale de l'État du Rio Grande do Sul, faisant partie de la microrégion de Montenegro et située à 120 km au nord-ouest de Porto Alegre. Elle se situe à une latitude de 29º 27' 02" sud et à une longitude de 51º 40' 11" ouest, à 120 m d'altitude. Sa population était estimée à 1 976 en 2007, pour une superficie de 62 km². L'accès s'y fait par les BR-453 et RS-419. Poço das Antas est située dans la vallée du rio Taquari.

Le toponyme vient du fait qu'il y avait autrefois énormément de tapirs (antas, plur., en portugais) dans l'endroit. Le lieu devait sans doute aussi compter avec un puits (poço).

La population de Poço das Antas est d'origine allemande, issue des immigrants allemands installés originellement dans la vallée du rio Caí.

L'économie de la commune est principalement axée sur le secteur primaire qui englobe 83,41 % des activités économiques. 88,9 % des exploitations ne dépassent pas 20 ha.

Les principales cultures sont l'acacia noir - pour la fabrication de charbon végétal, de bois et d'écorce pour les tanins -, l'eucalyptus, le maïs, la canne à sucre, la mangue, la figue, le kaki, le raisin, l'avocat, le concombre et les haricots. L'acacia est une monoculture sur la moitié du territoire de la municipalité. la production de pousses de fleurs est en développement.

L'élevage compte avec les poulets à viande et les porcs, et une petite production laitière. Des activités piscicole et mellifère sont en train de se mettre en place.

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]