Plussoyage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme plussoyer (avec sa variante plussuner[1] ou plusuner[2]) est utilisé pour désigner l’ajout de +1, expression d'argot Internet utilisée principalement sur des forums de discussion, utilisé comme synonyme de moi aussi ou je pense la même chose.

L'origine de l'expression serait un raccourci de l'expression « un de plus », elle-même raccourcie de la phrase « J'en suis un de plus à être de cet avis ». On peut alternativement lier cette expression à une attribution de points imaginaires. La notation « +1 » pourrait faire en outre référence à la notation, dans certains langages de programmation, de l'incrémentation.

Certains forums fonctionnent avec une notation des messages postés, comme celui de la communauté linuxfr : l'expression y est alors très employée.

L'utilisateur signifie par son emploi qu'il est d'accord avec ce qui a été dit dans un message précédent, ou qu'il est dans un cas similaire à celui décrit dans ce message. Le message auquel il agrée est généralement cité, ou le nom de l'utilisateur qui a posté le message. Si aucun message n'est cité, on considère que le +1 se rapporte au message précédent. Pour certains utilisateurs, le plussoyage est considéré comme inutile puisque ce message n'est généralement accompagné d'aucune autre forme d'arguments ou d'avis plus élaboré.

Exemples d'emploi[modifier | modifier le code]

Exemple 1 :

  • Internaute A : Je trouve que c'est une bonne évolution.
  • Internaute B : +1

L'internaute B indique que c'est également son avis.

Il est à noter la possibilité qu'ont les internautes à renchérir les uns sur les autres.

Exemple 2 :

  • Internaute A : Je trouve que c'est une bonne évolution.
  • Internaute B : +1
  • Internaute C : +2

Exemple 3 :

  • Internaute A : Je trouve que c'est une bonne évolution.
  • Internaute B : +1
  • Internaute C : +100000000 (le nombre de zéro pouvant varier).

Certains internautes utilisent aussi "+9000" ou "+OVER9000" en référence au phénomène Internet du même nom[3] ; d'autres utilisent "+42" en référence au livre de Douglas Adams, Le Guide du voyageur galactique, 42 y étant défini comme la réponse à tout.

Sur les autres projets Wikimedia :

Antonyme[modifier | modifier le code]

Il existe aussi une expression pour désapprouver ce qui a été dit: -1, mais elle reste beaucoup moins utilisée. Ainsi que +n où n est remplacé par un nombre correspondant au niveau d'adhésion de la personne aux propos tenus dans le message précédent. Dans les forums utilisant la notation, le verbe moinsser (avec deux S), minussoyer (ou encore moinssoyer, selon les cas) est parallèlement plus courant. Exemple : « C'est pas parce que tu n'aimes pas cette distribution de Linux que cela t'autorise à moinsser tous mes messages. »

Littérature[modifier | modifier le code]

Bien avant Internet et le développement de l'usage, dans Les Aventures d'Alice au pays des merveilles, le Chapelier Fou reproche à Alice d'avoir perdu sa « plussoyance ». Dans la version originale, Lewis Carroll écrit : « You have lost your muchness ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]