Plus près de toi, mon Dieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page de couverture de la partition, 1881.

Plus près de toi, mon Dieu, dont le titre original en anglais est Nearer, My God, to Thee, est un choral chrétien du XIXe siècle, écrit par la poétesse britannique Sarah Flower Adams (1805-1848) sur une musique de l'américain Lowell Mason (1792-1872).

Il est connu pour avoir été joué sur le RMS Titanic alors que le paquebot coulait. Lors du naufrage, plusieurs musiciens restèrent impassibles et jouèrent cette mélodie avec émotion au violon. On croit que cet hymne a été le dernier morceau joué lors du naufrage réel, mais on parle aussi de Songe d'Automne, ou même d'aucune musique jouée.

Historique[modifier | modifier le code]

Les paroles de Nearer, My God, to Thee furent écrites par la poétesse anglaise unitariste Sarah Flower Adams dans sa maison de Sunnybank, dans la ville anglaise de Loughton (Essex) en 1841. Au Royaume-Uni, cette chanson est très souvent associée à l'hymne de 1861 de John Bacchus Dykes, alors que dans le reste du monde Nearer, My God, to Thee est davantage comparée à Bethany de Lowell Mason (1856).

Les paroles sont inspirées des confessions de saint Augustin, livre 1 : « Fecisti nos ad te, Domine, et inquietum est cor nostrum donec requiescat in te » (Tu nous as fait orientés vers toi, Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu'il ne commence pas de reposer en toi)[1].

Paroles[modifier | modifier le code]

Originales[modifier | modifier le code]

Nearer, my God, to Thee, nearer to Thee!
E'en though it be a cross that raiseth me;
Still all my song shall be nearer, my God, to Thee,
Nearer, my God, to Thee, nearer to Thee!
Chœur
Though like the wanderer, the sun gone down,
Darkness be over me, my rest a stone;
Yet in my dreams I'd be nearer, my God, to Thee,
Nearer, my God, to Thee, nearer to Thee!
Chœur
There let the way appear steps unto heav'n;
All that Thou sendest me in mercy giv'n;
Angels to beckon me nearer, my God, to Thee,
Nearer, my God, to Thee, nearer to Thee!
Chœur
Then with my waking thoughts bright with Thy praise,
Out of my stony griefs Bethel I'll raise;
So by my woes to be nearer, my God, to Thee,
Nearer, my God, to Thee, nearer to Thee!
Chœur
Or if on joyful wing, cleaving the sky,
Sun, moon, and stars forgot, upwards I fly,
Still all my song shall be, nearer, my God, to Thee,
Nearer, my God, to Thee, nearer to Thee!


Version française[modifier | modifier le code]

Mon Dieu, plus près de toi
Plus près de toi,
C'est le cri de ma foi,
Plus près de toi.
Dans le jour où l'épreuve
Déborde comme un fleuve,
Garde-moi plus près de toi,
Plus près de toi.
Plus près de toi, Seigneur,
Plus près de toi,
Tiens-moi dans ma douleur
Tout près de toi.
Alors que la souffrance
Fait son œuvre en silence:
Toujours plus près de toi,
Plus près de toi.
Plus près de toi toujours,
Plus près de toi.
Donne-moi ton secours,
Soutiens ma foi.
Que Satan se déchaîne.
Ton amour me ramène
Toujours plus près de toi,
Plus près de toi.
Mon Dieu, plus près de toi,
Plus près de toi!
Dans le désert j'ai vu
Ton ciel ouvert.
Pèlerin, bon courage!
Ton chant brave l'orage
Mon Dieu, plus près de toi,
Plus près de toi.

Paroles de la version catholique[modifier | modifier le code]

Chant A020 - Je crois en Toi

1. Je crois en Toi, mon Dieu, je crois en Toi,
Vivant, mystérieux, si près de moi.
Dans tous les désarrois, Tu garderas ma foi.
Je crois en toi, mon Dieu, je crois en Toi.
2. J'espère en Toi, mon Dieu, j'espère en Toi,
Ta main, du haut des cieux, prend soin de moi.
Quand sous l'effort je ploie, quand sombre toute joie,
J'espère en Toi, mon Dieu, j'espère en Toi.
3. N'aimer que Toi, mon Dieu, n'aimer que Toi :
Tes saints, d'un cœur joyeux, ont fait ce choix.
Ils ont tracé pour moi la route vers la croix.
N'aimer que toi, mon Dieu, n'aimer que Toi.
4. Plus près de Toi, mon Dieu, plus près de Toi !
Pour que je serve mieux, reste avec moi.
Fais-moi de jour en jour grandir en ton amour.
Plus près de Toi, mon Dieu, plus près de Toi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Hezekiah Butterworth et Theron Brown, « Nearer, My God, to Thee », The story of the Hymns and Tunes, New York, American Tract Society, 1906. (OCLC 536162)

Article connexe[modifier | modifier le code]