Pluie rouge au Kerala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photomicrographie de particles contenues dans des échantillons de pluie.
Echantillon de pluie rouge (gauche) et après la sédimentation des particules (droite). Sédiments séchés (centre).

Entre le 25 juillet le 23 septembre 2001, une pluie rouge tomba sporadiquement dans la région du Kerala au sud-ouest de l'Inde. Selon certaines sources, cette pluie rouge-sang colore les vêtements en rose et brûle les feuilles des arbres[1]. De la pluie jaune, verte et noire aurait également été signalée[2]. De telles pluies ont été rapportées depuis 1896 (1818, 1846, 1872, 1880, 1896, 1950, 2001[3],[4],2006, 2007, 2008[5], 2012 ).

Hypothèses[modifier | modifier le code]

De très nombreuses hypothèses ont été avancées pour expliquer cette couleur. Grains de sable ou algues microscopique emportés à haute altitude puis disséminés sur la région, cellules sanguines provenant d'organismes terrestres non identifiés, explosion de météorites abritant des microbes extraterrestres.

En effet, l’Astrobiologiste Godfrey Louis, pro-vice-chancelier de l’Université Cochin des Sciences et de la Technologie (Cochin University of Science and Technology, CUSAT) situé non loin du lieu de cette averse, a étudié les échantillons prélevés de cette pluie et y a découvert quelques propriétés étranges, notamment un phénomène d’autofluorescence- lumière caractéristique des structures cellulaires comme les mitochondries.

L’analyse scientifique a montré que la coloration rouge vif était due à des particules microscopiques ressemblant à des cellules biologiques, peut-être originaires de fragments de comètes.

Louis estime que ces cellules pourraient être extraterrestres car il existe déjà plusieurs théories reposant sur l’hypothèse que les comètes pourraient avoir un noyau d’eau chaude rempli de nutriments chimiques capables de soutenir la croissance microbienne.⁴

Origine[modifier | modifier le code]

En novembre 2001, une commission du gouvernement de l'Inde, Department of Science & Technology, par le Centre for Earth Science Studies (CESS) [6] de l'état du Karala et le "Jawaharlal Nehru Tropical Botanic Garden and Research Institute"[7], (appelé en 2001 TBGRI, Tropical Botanical Garden and Research Institute) conclu que la couleur est produite par des spores d'une algue d'un lichen du genre Trentepohlia, très abondant dans la région [8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Red rain could prove that aliens have landed, Guardian Unlimited
  2. JULY 28, 2001, The Hindu: Multicolour rain
  3. Brian Dunning, « Alien Downpour: The Red Rain of India », Skeptoid, no 224,‎ septembre 21, 2010 (lire en ligne)
  4. Sampath, S.; Abraham, T. K., Sasi Kumar, V., & Mohanan, C.N. (2001). "Coloured Rain: A Report on the Phenomenon." (PDF). CESS-PR-114-2001 (Center for Earth Science Studies and Tropical Botanic Garden and Research Institute), [1]
  5. « Godfrey Louis » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-08-15
  6. http://cess.res.in/
  7. http://rgcb.res.in/index.html/
  8. S. Sampath, « Colored Rain: A Report on the Phenomenon », Cess-Pr-114-2001, Center for Earth Science Studies and Tropical Botanic Garden and Research Institute,‎ 2001 (lire en ligne [PDF])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

http://www.cdi-llfp.com/article-flash-sciences-une-pluie-rouge-contenant-des-cellules-extraterrestres-112756868.html

Liens externes[modifier | modifier le code]

Publication de Louis et Kumar[modifier | modifier le code]

(en)