Plouzévédé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plouzévédé
Chapelle Notre-Dame de Berven, monument historique
Chapelle Notre-Dame de Berven, monument historique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Morlaix
Canton Plouzévédé (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Landivisiau
Maire
Mandat
Viviane Pluchon
2014-2020
Code postal 29440
Code commune 29213
Démographie
Gentilé Plouzévédéen, Plouzévédéenne
Population
municipale
1 728 hab. (2011)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ N 4° 08′ O / 48.6, -4.1348° 36′ Nord 4° 08′ Ouest / 48.6, -4.13  
Superficie 18,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Plouzévédé

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Plouzévédé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plouzévédé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plouzévédé

Plouzévédé [pluzevede] est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Un patrimoine culturel riche, dominé par la chapelle Notre Dame de Berven (1576) dont le clocher, premier du genre, a influencé l'Art breton. Outre l'église Saint Pierre de Plouzévédé, il existe également de nombreuses croix, fontaines, manoirs et moulins, des vestiges de mottes féodales et de trois autres chapelles.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située par 48°36N et 4°08W, en plein cœur du Léon, la commune de Plouzévédé est un lieu habité depuis longtemps comme l'atteste la stèle pré chrétienne de Bel Air.

Histoire[modifier | modifier le code]

En mars 1793, toute la région de Lesneven s'insurge à l'occasion de la levée de 300 000 hommes, mais l'insurrection est écrasée par Jean Baptiste Camille de Canclaux, commandant en chef de l'Armée des côtes de Brest. Le 23 avril 1793, à la suite de la bataille de Kerguidu, Jean Prigent, maire de Plouzévédé est guillotiné à Lesneven[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Plouzévédé est jumelée avec :

Patrimoine de Plouzévédé[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 654 1 566 1 661 1 712 1 896 2 134 2 110 2 107 2 010
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 850 1 946 1 925 1 757 1 866 1 894 1 906 1 878 1 908
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 894 1 925 2 017 1 910 1 894 1 881 1 795 1 717 1 506
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 572 1 570 1 543 1 461 1 416 1 353 1 546 1 573 1 728
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Anecdotes[modifier | modifier le code]

D'après la tradition, Saint Hervé serait né au hameau de Lanrioul. Un champ porte le nom de Gueredic saint Hervé. On y montre d'ailleurs une pierre sur laquelle il a creusé l'empreinte de ses genoux à force d'y venir prier.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Le petit train Rosporden-Plouescat, Roman d'Annick Fleitour, Éditions Ressac, 2001. [historique de la ligne de chemin de fer à voie métrique qui desservait Plouzévédé de 1912 à 1935]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :