Plomb (projectile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plomb (homonymie).

Un plomb est un projectile destiné à être tiré par une arme à air comprimé. Son nom vient du métal le plus couramment utilisé pour le réaliser: le plomb.

Forme[modifier | modifier le code]

Divers plombs.

Les deux diamètres les plus courants sont 4,5mm (0,177 pouce) et 5,5mm (0,22 pouce).

Bien qu'il existe des plombs sphériques et ogivaux, le plomb « diabolo » est sans doutes le modèle le plus fréquemment rencontré. Il tient son nom de sa forme de sablier rappelant le diabolo de jonglerie.
On appelle la partie supérieure la tête et la partie inférieure la jupe.
On trouve une grande variété de têtes : plates, rondes, pointues, creuses, renforcées en métal dur, coiffées de pointes en plastique, etc. Au même titre que les munitions, chaque design de plomb a un emploi spécifique. Par exemple, les plombs à tête creuse s'écrasent lors de l'impact, ce qui communique un maximum d'énergie cinétique (et provoque un maximum de dégâts) à la cible ; en revanche, leur profondeur de pénétration est nettement inférieure à celle d'un plomb perforant à tête dure.
La jupe, quant à elle, est toujours fine et creuse. Faite d'un matériau souple et déformable (comme le plomb ou le plastique), elle est conçue pour se plaquer contre les parois du canon lors du tir afin de permettre une étanchéité idéale. Dans les armes à canon rayé, c'est le contact jupe-canon qui donne sa rotation au projectile.

Comportement[modifier | modifier le code]

Le choix du plomb qui est un métal tendre n'est pas innocent : sa ductilité lui permet de ne pas abîmer le canon et de limiter le risque de ricochet après contact avec la cible.
Les plombs sont destinés à voyager à vitesse subsonique. Une vitesse excessive peut entraîner des déformations, voire des cassures néfastes pour la précision de la trajectoire. Plus le plomb se rapproche de la vitesse du son, plus sa trajectoire devient instable ; si bien que plusieurs fabricants proposent des plombs renforcés pour les armes de haute puissance. Ces plombs plus lourds se déplacent donc à vitesse inférieure et sont plus précis.

Comparaison avec les balles classiques[modifier | modifier le code]

  • Un plomb diffère d'une balle par les pressions auxquelles il est soumis : une balle supporte plusieurs centaines d'atmosphères tandis que les armes à air comprimé fonctionnent à des pressions de l'ordre de 50 atmosphères.
  • Les armes à feu utilisent des balles d'un diamètre très légèrement supérieur à leur calibre : ainsi la balle s'écrase contre le canon et forme un joint étanche. Ce n'est pas le cas des plombs qui ont une taille légèrement inférieure au diamètre du canon.
  • Comme les armes à air comprimé ont parfois des canons lisses, les plombs doivent adopter une trajectoire stable même sans rotation.

Dangers[modifier | modifier le code]

Outre le risque de blesser un être vivant (risque commun à toutes les armes de jet), ce projectile possède un danger « chimique ». En effet, c'est un élément toxique à la fois pour les êtres vivants (voir saturnisme) et pour les écosystèmes (voir métaux lourds). Il convient donc de manipuler les plombs avec prudence (se laver les mains après emploi), de récupérer les plombs tirés grâce à un porte cibles collecteur de plombs, et de ne surtout jamais faire fondre les plombs écrasés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]