Plectrophane lapon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Calcarius lapponicus

Calcarius lapponicus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Plectrophane lapon

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Calcariidae
Genre Calcarius

Nom binominal

Calcarius lapponicus
(Linnaeus, 1758)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Plectrophane lapon, (Calcarius lapponicus) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Calcariidae.

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce Calcarius lapponicus a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en1758 sous le nom initial de Fringilla lapponica[1].

Synonymie[modifier | modifier le code]

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

  • Bruant lapon
  • Plectrophane lapon

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces d'après Alan P. Peterson

  • Calcarius lapponicus lapponicus (Linnaeus) 1758 ;
  • Calcarius lapponicus alascensis Ridgway 1898 ;
  • Calcarius lapponicus coloratus Ridgway 1898 ;
  • Calcarius lapponicus kamtschaticus Portenko 1937 ;
  • Calcarius lapponicus subcalcaratus (Brehm,CL) 1826.

Identification[modifier | modifier le code]

Le plectrophane lapon est un oiseau robuste avec un bec jaune épais. En été, le mâle a une tête et une gorge noires, des lignes blanches au niveau des yeux, une nuque châtain, une poitrine blanche et un dos strié noir et gris. La femelle, tout comme le mâle en hiver, n'a pas de noir sur la tête et la gorge. Il mesure en moyenne 15 centimètres de long et pèse environ 25 grammes. Son envergure est de 25 à 28 centimètres.

Distribution[modifier | modifier le code]

Le plectrophane lapon niche dans l'extrême-nord de l'Europe et de l'Asie, ainsi qu'au Canada et dans les parties les plus au nord des États-Unis. C'est un oiseau migrateur qui passe l'hiver dans les steppes russes, dans le sud des États-Unis et dans le sud de la Suède, au Danemark et en Grande-Bretagne. C'est la seule espèce eurasiatique du genre calcarius et, même si elle n'a probablement pas évolué ici, elle est présente dans l'est de l'Europe depuis environ 30'000 ans.

Il vit dans des zones humides comportant des bouleaux ou des saules, ou sur des montagnes dénudées. Il passe l'hiver sur des terres cultivées ou sur des côtes. Il est souvent vu près de la limite des arbres et se joint à d'autres espèces pour se nourrir en hiver.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Oeufs de Plectrophane lapon Muséum de Toulouse

Les mâles sont les premiers sur le lieu de reproduction afin de délimiter leurs territoires. Dès que la plus grande partie de la neige est fondue, ils commencent à construire le nid. Ce dernier, composé d'herbes, de mousses et de racines, est construit à même le sol et la femelle pond entre deux et quatre œufs d'une teinte verte-brune. Il faut compter entre douze et quatorze jours jusqu'à l'éclosion des oeufs.

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Le plectrophane lapon se nourrit principalement de graines d'herbes des champs telles que le plantain ou la renouée qu'il glane dans les friches, les chaumes, les gazons clairsemés et les terrains découverts.

Philatélie[modifier | modifier le code]

Le plectrophane lapon apparaît sur un timbre canadien de 2001.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Linnaeus, C. (1758). Systema Naturae per regna tria naturæ, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, Tomus I. Editio decima, reformata. Holmiæ: impensis direct. Laurentii Salvii. i–ii, 1–824 pp : page 180

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]