Playskool

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Playskool Inc.

alt=Description de l'image defaut.svg.
Création 1901
Slogan More Than Play
Siège social Drapeau des États-Unis Pawtucket (États-Unis)
Société mère Hasbro
Site web http://www.playskool.com

Playskool est une entreprise américaine qui produit des jeux et des jouets éducatifs pour enfants. C'est une filiale d'Hasbro. Son siège se situe à Pawtucket, Rhode Island.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Playskool Institute est fondé par Lucille King en 1901 en tant que division de la John Schroeder Lumber Company de Milwaukee, Wisconsin. King, une employée de l'entreprise, concevait des jouets en bois utilisés comme aide à l'enseignement dans les classes d'écoles. En 1935, le Playskool Institute devient une division de Thorncraft, Inc. et installe ses bureaux à Chicago, Illinois. En 1938, Playskool est acheté par la Joseph Lumber Company où Manuel Fink est chargé des opérations. En 1940, Fink, avec Robert Meythaler, achète Playskool et établit la Playskool Manufacturing Company[1].

En 1943, Playskool achète la J.L. Wright Company, le fabricant de Lincoln Logs (en). En 1958, Playskool fusionne avec Holgate Toys, Inc., un fabricant d'objets en bois basé à Kane, Pennsylvania, et en 1962 ils rachètent la Halsam Company, un fabricant de blocs de bois, de jeux de dames, de dominos et de jeux de construction. En 1968 Playskool devient une filiale de Milton Bradley ; les deux entreprises sont achetées par Hasbro en 1984[1].

Après l'achat Playskool commence ses activités à Pawtucket, Rhode Island comme filiale de Hasbro[2]. En 1985, Playskool sort une ligne de produits pour bébés sous le nom de Tommee Tippee, dont des bouteilles et des bavoirs. De nombreux produits Hasbro destinés aux bébés passent sous la marque Playskool, y compris Play-Doh et Tonka (en). Playskool commence aussi à fabriquer des jouets sous la licence d'autres entreprises, avec des contrats de licence pour produite des objets de marque Teddy Ruxpin, Barney, Arthur, Teletubbies et Nickelodeon[2]. Hasbro commence également à mettre à disposition sous licence la marque Playskool à d'autres fabricants, pour produire des livres, des produits de soin pour bébés, des jeux vidéo ou des vêtements[2],[3] ,[4] ,[5],[6].

Produits[modifier | modifier le code]

Playskool produit une grande gamme de jouets et de jeux éducatifs pour enfants[7].

Playskool produit des objets pour des âges allant des nouveaux-né aux enfants prêts à être scolarisés ; des produits comme Kick Start Gym, Step Start Walk 'n Ride et Tummy Time line sont destinés à développer la motricité des bébés[8],[9],[10]. Plusieurs jeux, comme Pipeworks (en), Go Go Gears et Busy Basics lines ont été conçus pour permettre à l'enfant d'exprimer sa créativité[11],[12]. Playskool produit également plusieurs poupées et personnages dont Dolly Surprise et Kota the triceratops (en)[13].

Marques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en)Slade Liz, Jennifer Moore, Nora Brennan Morrison, Jeff Cronin, « Playskool Manufacturing Company », Lehman Brothers Collection Guide, President and Fellows of Harvard College (consulté le 22 octobre 2009)
  2. a, b et c (en)A Woodward, « Playskool, Inc. », International Directory of Company Histories, Encyclopedia.com,‎ 1999 (consulté le 30 novembre 2009)
  3. (en)Simon Ashdown, « Hasbro does that synergy thing », Kidscreen,‎ 10-01-1999, p. 18
  4. (en)Gregory Colman, « What's Playskool's name doing on a pair of sneakers?; Playskool Inc. and other toy companies license their name », Children's Business, vol. 6, no 2,‎ 01/02/1991, p. 61(5)
  5. (en)« Retailers up ante with exclusive lines », Chain Drug Review, vol. 28, no 19,‎ 06/11/2006, p. 31(2) (lire en ligne)
  6. (en)« Hasbro requires digital gaming rights Infogames for $65 million », sur hasbro.com,‎ 9 juin 2005
  7. (en) Amy Ogata, « Creative Playthings », Winterthur Portfolio, vol. 39, no 2/3,‎ 2004 (DOI 10.1086/433197)
  8. (en)Lisa Tramontana, « New Toys, Old Tricks: Hot and unusual toys with familiar themes amuse kids and adults », The Advocate, Baton Rouge, Louisiana, Capital City Press,‎ 10/12/2009, Pg. 18-FUN
  9. (en)Margaret Bernstein, « High-tech toys to amuse baby », Times-Picayune, New Orleans, Louisiana, The Times-Picayune Publishing Company,‎ 20/04/2003, Pg. 20
  10. (en)Irene Chang, « Playtime Time-out », Working Mother, vol. 31, no 6,‎ Août - Septembre 2008, p. 116 (lire en ligne)
  11. (en)« Preschool construction workers design and build », PR Newswire,‎ 29 novembre 1988 (consulté le 30 novembre 2009)
  12. (en)« Want a safe, lasting gift? Here's help », Grand Rapid Press, Michigan, Grand Rapids Press,‎ 28/11/2002, Pg. A22
  13. (en)Mary Evertz, « Oh boy toys // Let the shopping begin, but be forewarned: This year's hot toys are selling fast », St. Petersburg Times, Florida, Times Publishing Company,‎ 09/12/2009, Pg. 1D