Platte (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Platte River)
Aller à : navigation, rechercher

41° 03′ 08″ N 95° 52′ 51″ O / 41.0523, -95.8807 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Platte.
Platte River
(Nebraska)
Image illustrative de l'article Platte (rivière)
Localisation de la rivière Platte dans le bassin du Missouri.
Localisation de la rivière Platte dans le bassin du Missouri.
Caractéristiques
Longueur 499 km
Bassin avec North Platte 230 000 km2
Bassin collecteur Mississippi
Débit moyen 198 m3/s (Louisville-Nebraska)
Régime pluvial océanique
Cours
Source confluent entre les rivières North Platte et South Platte
· Localisation à l'est de la ville de North Platte
Confluence Missouri
· Localisation à 5 kilomètres au nord de Plattsmouth
Géographie
Pays traversés Drapeau des États-Unis États-Unis
Principales villes North Platte, Gothenburg, Cozad, Kearney, Grand Island, North Bend et Fremont

La rivière Platte, affluent de la rivière Missouri, mesure environ 500 km de long et est localisée dans l'ouest des États-Unis. C'est l'un des plus grands affluents du Missouri. Il s'écoule dans le centre des Grandes Plaines, au Nebraska, dans l'est des Montagnes Rocheuses du Colorado et du Wyoming. Bien que n'étant pas navigable, la rivière joue un rôle historique important dans la conquête de l'ouest en fournissant le tracé de plusieurs routes.

Initialement appelée Nébraska par les Otoe, puis les trappeurs français, elle a donné son nom à l'État du Nebraska[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière Platte commence dans le Nebraska occidental, au confluent des rivières North Platte et South Platte, à l'est de la ville de North Platte. La rivière forme un grand arc dirigé d'abord vers le sud-est puis vers le nord-est, en passant par les villes de Gothenburg, Cozad, Kearney et Grand Island. La rivière Loup se jette alors dans la Platte au sud-est de Columbus. Celle-ci se dirige ensuite vers l'est en passant par North Bend et Fremont, puis vers le sud en passant au sud d'Omaha pour se jeter dans le Missouri à 5 kilomètres au nord de Plattsmouth. Si on ajoute la longueur de la rivière North Platte, la longueur de la Platte est supérieure à 1 400 kilomètres et son bassin représente une superficie de 230 000 km2.

S.PlatteBridge.jpg

La Platte peut être envisagée en trois tronçons principaux: le premier court des montagnes Rocheuses jusqu'à la ville de North Platte, Nebraska; le deuxième s'étend de cette agglomération jusqu'à Columbus, Nebraska; le troisième va de Columbus jusqu'au fleuve Missouri. Bénéficiant de la fonte des glaces dans les montagnes Rocheuses, la rivière Platte traverse donc ensuite les plaines du Nebraska, où elle est utilisée pour irriguer les terres agricoles. Malgré ces prélèvements, le débit de la rivière Platte est relativement stable sur une année, d'une part grâce à plusieurs retenues d'eau, d'autre part du fait de ses nombreux petits affluents tels que la rivière Loup, l'Elkhorn ou Salt Creek.

Platterivermap.png

Parce qu'elle draine une des zones les plus arides de la région des Grandes Plaines, la rivière Platte a un débit nettement plus faible que les autres fleuves de longueur comparable d'Amérique du Nord. Ses berges et son lit forment ainsi comme une oasis de verdure dans cette région semi-aride. Ceci explique que dans sa partie centrale, la Platte soit retenue comme une halte importante pour les oiseaux d'eau migrateurs, tels que la grue blanche et la grue du Canada.

En dépit des barrages et des affluents, le débit de la rivière Platte a nettement chuté depuis les années 1940[2]. Si l'irrigation agricole est une première explication, il faut aussi prendre en compte le détournement des eaux pour approvisionner la population croissante de l'état voisin du Colorado[3], détournement que ne peuvent compenser les eaux souterraines.

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Débit[modifier | modifier le code]

Le débit de la rivière a été mesuré de façon continu depuis 1953 à Louisville dans le Nebraska, à proximité de son embouchure. La rivière y draine une surface de 221 000 km². Son débit moyen y est de 198 m³/s. On en déduit que la tranche d'eau écoulée annuellement dans son bassin est de seulement 28 mm, valeur faible liée à l'aridité de la zone drainée et à la faiblesse des pentes moyennes[4]. La rivière connait un maximum de son débit au mois de juin et un minimum au mois d'août. Le débit record est de 4530 m³/s (valeur mesurée le 25 juillet 1993).

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Louisville (Nebraska)
(données calculées sur la période 1953-2008)

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier Européen à avoir reconnu l'embouchure de la rivière Platte est l'explorateur français Étienne de Veniard, sieur de Bourgmont, en 1714. Il nomma la rivière Nebraskier, un mot otoe signifiant "eau plate". Le mot Plate passa ensuite dans la langue anglaise par l'intermédiaire des trappeurs français pour désigner la rivière et devint Platte.

La rivière Platte se trouvait dans une zone des Grandes Plaines qui était à la fois revendiquée par les Espagnols et les Français. Joseph Narajo, un explorateur noir, parvint aussi jusqu'à la Platte et servit ensuite de guide à l'expédition Villasur dont le but premier était de stopper l'expansion française en Amérique du Nord. Ce fut le point le plus septentrional atteint par les explorateurs espagnols dans les plaines centrales.

Après la vente de la Louisiane aux États-Unis par Napoléon, la Platte fut explorée et cartographiée par le major Stephen Harriman Long en 1820. Au XIXe siècle la vallée de la Platte fut ensuite utilisée par les trappeurs et elle joua un grand rôle dans l'expansion américaine vers l'Ouest. Elle fournissait de l'eau fraiche, du gibier, et un itinéraire facile à suivre aux migrants vers l'ouest. La piste de l'Oregon et la piste des Mormons longeaient notamment les rives de la rivière Platte. Dans les années 1860 la Platte et son tributaire la North Platte fournirent le tracé du Pony Express puis à la première ligne de chemin de fer transcontinentale.

Plus tard au XXe siècle les vallées de la Platte et de la North Platte furent empruntées par la route transcontinentale Lincoln Highway puis l'autoroute Interstate 80.

Littérature[modifier | modifier le code]

La rivière Platte a donné son nom à un recueil de nouvelles de Rick Bass: Platte River (1994 pour l'édition américaine). C'est la troisième et dernière nouvelle qui donne son titre au recueil, l'histoire d'Harley, un ancien joueur de football américain que quitte régulièrement sa femme et qui va pêcher, une nuit, le saumon dans la rivière Platte.

Voir aussi La Chambre aux Echos de Richard Powers dont la localisation à Kearney permet d'appréhender les enjeux économico-environnementaux du prélèvement des eaux sur la faune avicole. Magnifiques descriptions sur la migration des grues.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le film Sur la piste de la grande caravane (The Hallelujah Trail) de John Sturges situe son action dans le Colorado le long de la Platte River sud.

Télévision[modifier | modifier le code]

Certains épisodes du feuilleton télévisé Colorado se deroulent le long de la Platte River.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Platte (rivière) » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)
  2. C'est ce que constate R. Theodore Hurr à propos de l'affluent South Platte dans son rapport Effects of water management practices on the flow of the South Platte River, publication n°117 de l'association internationale des sciences hydrologiques, symposium de Tokyo, décembre 1975, consulté à http://digitool.library.colostate.edu///exlibris/dtl/d3_1/apache_media/60227.pdf :"Withdrawals by wells during 1947-1970 reduced groundwater discharge to the river by about 250,000 acre-feet (308 million cubic meters) annually".
  3. Voir note précédente à propos de l'affluent South Platte.
  4. (en) « USGS 06805500 Platte River at Louisville, Nebr. », U.S. Geological Survey (consulté en 18-12-2009)