Plassac (Charente-Maritime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plassac.
Plassac
Château de Plassac.
Château de Plassac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Saint-Genis-de-Saintonge
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute-Saintonge
Maire
Mandat
Jean-Charles Langlais
2014-2020
Code postal 17240
Code commune 17279
Démographie
Gentilé Plassacais
Population
municipale
643 hab. (2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ 02″ N 0° 34′ 03″ O / 45.4672222222, -0.567545° 28′ 02″ Nord 0° 34′ 03″ Ouest / 45.4672222222, -0.5675  
Altitude Min. 27 m – Max. 65 m
Superficie 15,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Plassac

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Plassac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plassac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plassac

Plassac est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime (région Poitou-Charentes).

Ses habitants sont appelés les Plassacais et les Plassacaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Plassac
Saint-Genis-de-Saintonge
Bois Plassac Saint-Sigismond-de-Clermont
Saint-Ciers-du-Taillon Consac

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1793 Jean Hypollite Moufflet    
1793 1794 Jacques Ferre    
1794 1795 Fortin    
1795 1832 Pierre Thomas Morisset    
1832 1847 Jean Barthelemy Poche    
1847 1848 Jean Morandiere    
1848 1870 Roch Boulerne    
1870 1875 Anicet Aymard de Dampierre    
1876 1890 André Martin    
1890 1899 Justin Grossard    
1899 1926 Pierre emile Corsel    
1926 1935 Ambroise Martin    
1935 1941 Ulysse Largade    
1941 1944 Elie de Dampierre    
1944 1953 Marc Charrier    
1953 1959 Raymond Cotet    
1959 1963 Jules Pelletier    
1963 1965 Louis Démontis    
1965 1971 Louis Démontis    
1971 1977 Louis Démontis    
1977 1983 Robert Allain DVD Régisseur du château de Plassac, Agent d'assurances
1983 1989 Robert Allain DVD Régisseur du château de Plassac, Agent d'assurances
1989 1995 Robert Allain DVD Régisseur du château de Plassac, Agent d'assurances
1995 2001 Robert Allain DVD Régisseur du château de Plassac, Agent d'assurances
2001 2008 Robert Allain DVD Régisseur du château de Plassac, Agent d'assurances
2008 en cours Jean-Charles Langlais SE Chargé d'affaire au CNPE du Blayais
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 643 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
737 746 648 635 797 839 766 777 745
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
651 698 749 728 670 647 664 620 574
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
551 563 539 493 537 474 452 454 442
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
435 384 368 339 387 388 529 547 630
2011 - - - - - - - -
643 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Plassac.
  • Église romane Saint-Laurent du XIIe siècle dont la façade occidentale est classée monument historique le 19 novembre 1910. L'église en elle-même est inscrite aux Monuments Historiques par arrêté du 17 septembre 1964.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

René Guillot, natif de Courcoury, un village de la Saintonge aux portes de Saintes, a évoqué le village de Plassac dans son roman pour enfants, La planète ignorée, écrit en 1963 et édité dans la collection Bibliothèque verte. Dans son roman d'anticipation, il y décrit le village du narrateur par deux fois en évoquant ses racines charentaises : "C'est le nom du petit pays où je suis né, sur le coteau de bois et de vignes qui regardent couler la Gironde" (p. 8) et "Plassac est campé sur un coteau nu d'où l'on découvre le large ruban gris de la Gironde qui va bientôt rejoindre la mer" (p. 40).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :