Plaques d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Reproduction des plaques d'or d'après la description de Joseph Smith, Musée d'Histoire de l'Eglise

Selon la théologie de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, les plaques d'or, également appelées dans une certaine littérature du XIXe siècle la Bible d'or, sont un livre relié de plaques métalliques gravées dont Joseph Smith affirme qu'elles étaient sa source pour la traduction du Livre de Mormon.

L'origine des plaques[modifier | modifier le code]

Joseph Smith recevant les plaques, gravure de 1893 par Edward Stevenson

Selon Joseph Smith, Moroni aurait, en 420 ap. J-C, caché les plaques d'or sur la colline de Cumorah. Joseph Smith affirme également qu'en 1827, il fut envoyé à cette colline par Moroni ressuscité afin de chercher ces plaques et les traduire.

Description des plaques et du livre[modifier | modifier le code]

La question qui se pose est de savoir si la langue et l'écriture appartenaient à la même famille que celles des autres peuples précolombiens et si le message contenu sur ces plaques leur était aussi destiné. {{..}}

La question de l'écriture et de la langue[modifier | modifier le code]

Les plaques d’or auraient contenu des caractères gravés dans une langue ancienne que le Livre de Mormon décrit comme étant l’égyptien réformé[1]

Joseph Smith décrivit l'écriture comme des « caractères égyptiens… petits, et magnifiquement gravés » démontrant « beaucoup d'habileté dans l'art de la gravure ».

Transcription par Joseph Smith des caractères qui, selon lui, étaient gravés sur les Plaques d'Or

John Whitmer, l'un des huit témoins, dit que les plaques avaient de « fines gravures de chaque côté »[2]. et Orson Pratt, qui ne vit pas lui-même les plaques mais qui a parlé avec les témoins, comprit qu'elles étaient engravées de chaque côté des plaques, "par une plus teinte foncée, de façon à rendre les lettres plus lisibles et plus faciles à lire"[3].

Positions actuelles[modifier | modifier le code]

Trois témoins[4] , Oliver Cowdery, David Whitmer et Martin Harris, puis huit témoins[5] Christian Whitmer, Jacob Whitmer, Peter Whitmer fils, John Whitmer, Hiram Page, Joseph Smith père, Hyrum Smith et Samuel H. Smith ont témoigné avoir vu les plaques. Joseph Smith affirma les avoir restituées à l'ange Moroni après avoir achevé leur traduction[6]. Par conséquent, dans la mesure où elles auraient existé, il ne serait possible à personne de les examiner. Pour les mormons aujourd'hui, croire en l'existence de ces plaques est une question de foi.

Les non-croyants avancent une explication naturelle de l'histoire des plaques, comme une théorie selon laquelle Joseph Smith et ses compagnons ont fabriqué eux-mêmes les plaques[7], d'autres affirmant que Joseph Smith était capable de convaincre les autres par des illusions ou l'hypnose [8] ou bien que les plaques étaient mystiques et pouvaient être interprétées dans le contexte de l'époque de Joseph Smith où la magie était acceptée comme une part de réalité[9].

Enfin la dernière hypothèse est que Joseph Smith aurait menti, les plaques n'auraient jamais existé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Smith, Joseph, Jr. (1830), The Book of Mormon: An Account Written by the Hand of Mormon, Upon Plates Taken from the Plates of Nephi, Palmyra, New York: E. B. Grandin, [1]
  2. Roberts, B. H., ed. (1902), History of the Church of Jesus Christ of Latter-day Saints, 1, Salt Lake City: Deseret News, [2].
  3. Pratt, Orson (1859), "Evidences of the Bible and Book of Mormon Compared", Journal of Discourses VII: 22–38, [3] .
  4. Témoignage des trois témoins
  5. Témoignage des huit témoins,
  6. Témoignage Joseph Smith
  7. Dan Vogel, 2004, pp=98, 600 note 65, (suggérant que les plaques étaient faites d'étain ordinaire).
  8. Riley, I. Woodbridge (1903), The Founder of Mormonism: A Psychological Study of Joseph Smith, Jr., New York: Dodd, Mead & Co., [4]
  9. Metcalfe, Brent Lee (1993), "Apologetic and Critical Assumptions about Book of Mormon Historicity", Dialogue: A Journal of Mormon Thought 26 (3): 153–84, [5] .

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Utah Lighthouse Ministry: skeptical comments about the Golden Plates and their history (commentaires sceptiques au sujet des Plaques d'Or et leur historicité).
  • jefflindsay.com: LDS apologetic discussion of other ancient metal records.
  • LDS magazine Ensign: apologetics regarding the gold plates (apologie au sujet des Plaques d'Or).