Plaque Explorer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Explorer.
Plaque Explorer
Composition Lithosphère océanique
Plaque principale Plaque Juan de Fuca
Frontières Failles Nookta et Sovanco, dorsale Explorer
Déplacement
· Direction :
· Vitesse :

n/a
≈ 0 cm/an
(référentiel : plaque africaine)
Rotation
· Vitesse :
· Pôle eulérien :

≈ 0 °/Ma
n/a
(référentiel : plaque pacifique)

La plaque Explorer est une plaque tectonique de la lithosphère de la planète Terre. Elle est généralement associée à la plaque Juan de Fuca dont elle constitue l'extrémité nord.

Elle couvre une petite partie de l'est de l'océan Pacifique à hauteur de l'île de Vancouver en Colombie-Britannique. Elle ne comporte aucune partie continentale et n'est donc composée que de lithosphère océanique.

La plaque Explorer est en contact avec les plaques pacifique, nord-américaine et Juan de Fuca.

Ses frontières avec les autres plaques sont formées de dorsales et de failles transformantes (océan Pacifique) et de subduction (côte pacifique nord-américaine). La faille Nookta la sépare de la plaque Juan de Fuca depuis sept à cinq millions d'années. Elle est séparée de la plaque pacifique par la dorsale Explorer et la faille Sovanco[1].

La plaque Explorer est considérée comme immobile, sa subduction sous le continent américain étant très faible[2].

La plaque Explorer (avec les plaques de Cocos, de Nazca, Rivera, Juan de Fuca et Gorda) constituent un reliquat de la plaque Farallon qui a presque totalement disparu par subduction sous le continent américain au Jurassique.

Références[modifier | modifier le code]