Plante grimpante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une vielle cheminée d'usine en brique, presque totalement recouverte par une vigne vierge, située à Meidling, Vienne

Une plante grimpante est une plante capable de s'élever verticalement en s'appuyant, en s'accrochant ou en s'enroulant sur ou autour d'un support vertical, le plus souvent un autre végétal.

Classification[modifier | modifier le code]

Exemple d'hortensia grimpant sur le tronc d'un arbre

On distingue les plantes grimpantes :

Le volubilisme utilise deux tropismes pour trouver et s'attacher au support :

  • le thigmotropisme : le contact au niveau d'une zone de croissance peut provoquer une inhibition locale de croissance, d'où une courbure dirigée vers le support.
  • la circumnutation (ou nutation des plantes) : mouvement hélicoïdal de l'apex de la tige due à l'auxine. L'hélice est de sens senestre (plantes sinistrorses : liseron, haricot d'Espagne) ou moins souvent dextre (plantes dextrorses : houblon, chèvrefeuille), plus rarement de sens inconstant (espèces exotiques comme la Fougère Lygodium)[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les plantes grimpantes sont souvent employées comme plantes ornementales, notamment pour leur capacité à recouvrir de vieux murs et les transformer en décor végétal.

« Des plantes grimpantes ...accrochant leurs vrilles à un treillage » (Théophile Gautier).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Spurný, Elongation and circumnutation oscillations of hypocotyl of pine seedlings, Revue Biologia Plantarum, 26 juin 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :