Plante d'intérieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Plante d'appartement)
Aller à : navigation, rechercher
Aquarelle de Carl Larsson (1894).
Des pélargoniums dans une maison.

Les plantes d'intérieur ou plantes d'appartement sont des plantes cultivées en pot ou en bac, destinées à l'ornement des domiciles, ou des locaux de bureaux, d'entreprises, halls d'expositions, etc. Il s'agit de plantes appartenant à des familles botaniques très diverses, choisies au fil du temps, pour leur intérêt décoratif, pour leur capacité d'adaptation à un milieu particulier, souvent insuffisamment éclairé, parfois surchauffé et déshydraté, et pour leur facilité de culture et d'entretien. Ce sont très souvent des espèces d'origine tropicale.

Origine des plantes d'appartement[modifier | modifier le code]

Huile sur toile de Martinus Rørbye (1825).

Culture[modifier | modifier le code]

Lumière[modifier | modifier le code]

Humidité[modifier | modifier le code]

Substrat[modifier | modifier le code]

De la terre, ou du terreau, ainsi que, selon les besoins de la plante, de la tourbe, de le sphaigne, de l'argile, du calcaire, du sable etc. Des billes d'argile cuite et d'autres matières hydrophiles peuvent également être utilisées. L'apport en engrais est adapté aux besoins de la plante et au substrat dans lequel elle croît. Les pots non poreux tels que les pots glacés ou en plastique tendent à garder l'humidité plus longtemps et à limiter le flux d'air. Les trous de drainage s'avèrent par ailleurs nécessaires. Habituellement les pots contiennent des trous dans le fond pour permettre à l'excès d'eau de sortir, afin d'empêcher la putréfaction de la racine. Il faut laver les vieux pots complètement pour tuer les bactéries qui peuvent rester. Une méthode alternative de mise en pot / rempotage, qui laisse en même temps créer, à l'intérieur du pot, un consistant réservoir d’eau, suffisant au moins pour quatorze jours, consiste en l'utilisation d'un dispositif scellé en matériel perméable, qui contient à l’intérieur tout le nécessaire pour l'entretien et le drainage des plantes ornementales.

Fertilisation[modifier | modifier le code]

Pot[modifier | modifier le code]

Yucca gloriosa en pot de terre-cuite

La taille appropriée du pot est un facteur important à considérer: un pot trop grand occasionne des maladies des racines, en raison de l'excès d'humidité maintenu dans le substrat, alors qu'un pot trop petit limite généralement la croissance des plantes; cependant certaines plantes comme les violettes africaines se développent bien à l'étroit. Généralement, une plante peut être conservée dans un même pot pendant environ deux ans. Plusieurs variétés de pots existent, mais on distingue généralement deux groupes: ceux faits de matériau poreux et ceux faits de matériau non poreux.

Les pots en matière poreuse sont habituellement d'argile, et sont fortement recommandés parce qu'ils permettent une meilleure aération, l'air pouvant pénétrer leur paroi. Les pots en matière non poreuse comme les pots glacés, vitrifiés, ou en plastique tendent à garder l'humidité plus longtemps et à limiter le flux d'air. Des orifices de drainage s'avèrent d'ailleurs nécessaires, pour libérer l'excès d'eau, qui autrement causerait la putréfaction des racines. Il faut laver soigneusement les pots qui ont servi pour en éliminer le plus possible les bactéries.

Effet sur la pollution de l'air intérieur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Plantes dépolluantes.

Les plantes d'intérieur plante ont montré des capacités à réduire, grâce à son métabolisme, la quantité des polluants présents dans l'air à l'intérieur des édifices grâce à la faculté de bioépuration. Toutefois, leur efficacité n'est pas suffisante pour obtenir une amélioration significative de la pollution intérieure, ne valant pas une aération.

Plantes d'intérieur communes[modifier | modifier le code]

Ombre[modifier | modifier le code]

Dracaena reflexa „Song of India“

Mi-ombre[modifier | modifier le code]

Klivie
Peperomia sandersii

Soleil[modifier | modifier le code]

Mammillaria zeilmanniana
Tillandsia ionantha

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Mioulane, Le Truffaut des plantes d'intérieur, Paris, Larousse, coll. « Nature & Jardin »,‎ 2009, 448 p. (ISBN 978-2035838858)
  • Catherine Delvaux et Olivier Bedouelle, Grandes plantes d'intérieur : Les choisir et les garder longtemps, Les Editions Eugen Ulmer,‎ 2010, 127 p. (ISBN 978-2841384846)
  • Alain Delavie, Le traité Rustica des plantes d'intérieur, Rustica,‎ 2012, 416 p. (ISBN 978-2815303019)

Liens externes[modifier | modifier le code]