Plantation de Berkeley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

37° 19′ 18″ N 77° 10′ 54″ O / 37.3217, -77.1817

La plantation Berkeley : maison Harrison

La plantation de Berkeley se trouve dans l'État de Virginie, à l'est des États-Unis. Il s'agit de l'un des premiers domaines du pays. Située sur les bords de la James River, cette plantation a été baptisée en l'honneur de Sir William Berkeley (1605-1677), un gouverneur de la colonie de Virginie. Benjamin Harrison IV bâtit la demeure en 1726. Son fils, né dans le domaine de la plantation Berkeley, Benjamin Harrison V, était l'un des signataires de la Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique de 1776. Il devint gouverneur de Virginie. Son fils William Henry Harrison fut l'un des héros de la bataille de Tippecanoe, gouverneur du Territoire de l'Indiana Territory et enfin neuvième président des États-Unis. Pendant la Guerre de Sécession (1861-1865), les troupes de l'Union occupèrent la plantation Berkeley et le président Abraham Lincoln la visita deux fois au cours de l'été 1862. Après la guerre, les Harrison perdirent la propriété qui fut laissée à l'abandon. Mais en 1907, elle est achetée par John Jamieson. Son fils, Malcolm Jamieson, hérita de la propriété en 1927 et la restaura avec sa femme.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]