Planet of the Spiders

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Planet of the Spiders
Épisode de Doctor Who
Doctor Who logo 1973-1980.svg
Le logo de la série (période 1973-1980)

Titre original Planet of the Spiders
Numéro d'épisode Saison 11 (1re série)
Épisode 5 (ou 74)
Code de production ZZZ
Réalisation Barry Letts
Scénario Robert Sloman
Barry Letts (non crédité)
Production Barry Letts
Durée 6 x 25 minutes
Diffusion 4 mai 1974 au 8 juin 1974 sur BBC One
Personnages Docteur :
3e (Jon Pertwee) Compagnons :
Sarah Jane Smith
Brigadier Lethbridge-Stewart
Chronologie
Précédent The Monster of Peladon Robot Suivant
Liste des épisodes

Planet of the Spiders (La Planète des Araignées) est le soixante-quatorzième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who. Originellement diffusé en six parties, du 4 mai au 8 juin 1974, il marque le dernier épisode régulier où Jon Pertwee joue le rôle du Docteur.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Docteur est en possession d'un cristal très important pour les araignées de la planète Metabilis III. L'une d'entre elle prend possession d'un humain afin de le récupérer.

Distribution[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Démis de ses fonctions à UNIT depuis sa trahison (« Invasion of the Dinosaurs »), Mike Yates tente de se remettre dans un centre de méditation bouddhiste perdu dans la campagne anglaise. Soupçonnant une mystérieuse conspiration, il demande à Sarah Jane Smith de visiter le centre et tous deux sont témoins d'un curieux rituel dans la cave. Récitant un mantra, des hommes font apparaître une étrange araignée qui s'accrochera dans le dos de l'un d'eux, Lupton et disparaîtra. En réalité, celle-ci est à la recherche d'un cristal bleu spécifique et se manifeste à travers Lupton pour l'aiguiller et lui donner des pouvoirs occultes.

Ayant repéré un médium très doué dans un cabaret ayant pour nom de scène "le Professeur Clegg" le Docteur décide de faire des études sur lui, sous la surveillance du Brigadier Lethbridge-Stewart. Ayant reçu par la poste le cristal de Metebelis III qu'il avait offert autrefois à Jo Grant, le Docteur le donne à Clegg. Celui-ci est en proie à une attaque de panique, il voit des araignées ce qui le fait succomber à une crise cardiaque. En écoutant (d'une façon distraite) le récit de Sarah Jane, il fait le lien entre les deux histoires. Peu de temps après Lupton vole le cristal de Metebelis et une course poursuite démarre, dans laquelle Lupton finira par revenir au monastère et à se faire voler le cristal par Tommy, un simple d'esprit qui vit dans la communauté.

Les araignées et le cristal viennent tous deux de Metebelis III que le Docteur a visité peu de temps auparavant et le cristal est essentiel à leur plan de conquête. Celles-ci ont autrefois demeuré sur Terre et souhaiteraient la reconquérir. Sarah Jane et le Docteur arrivent au monastère. Alors que le Tommy voit son esprit s'ouvrir au contact du cristal, Lupton et Sarah sont téléportés sur Metebelis III. Sarah Jane s'aperçoit que sur cette planète, les êtres humains sont les esclaves d'araignées géantes et se retrouve dans une petite communauté qui semble cacher Arak, un rebelle. Leur communauté est issue d'un vaisseau spatial qui s'est écrasé sur Terre plus de 400 ans auparavant. Alors que les humains commencèrent à coloniser la planète, les araignées, au contact des pierres bleues, sont devenues bien plus grosses et bien plus intelligentes. Très vites elles ont dominé les hommes.

Partit à la recherche de Sarah Jane Smith, le Docteur se confronte à la reine des araignées et finit par se faire foudroyer par un de ses gardes. Alors qu'elle tente de lui trouver un objet permettant de se rétablir, Sarah Jane est enlevée par les araignées. Le Docteur, grâce à Arak et ses hommes, est remis sur pied. Il part au palais de la reine des araignées après avoir trouvé une pierre permettant de neutraliser le pouvoir des pierres bleues. Pendant ce temps, Lupton et l'araignée qui le commande sont emprisonnés pour traîtrise. Après s'être implanté implicitement dans l'esprit de Sarah Jane, la reine des araignées la renvoie ainsi que le Docteur sur Terre afin qu'ils puissent récupérer le cristal bleu. Celui-ci a été donné par Tommy à K’anpo Rimpoche, le doyen du monastère.

Le Docteur découvre que K’anpo Rimpoche n'est autre que l'ermite seigneur du temps qui l'avait instruit lorsqu'il était jeune. Ils arrivent ensemble à enlever l'influence que la reine a sur Sarah Jane. Un combat a lieu entre Tommy et les hommes contrôlés par les araignées, dans lequel, Mike Yates fini par être blessé en protégeant le garçon. Il sera sauvé par Rimpoche, qui, sous le coup de la fatigue, se régénérera sous la forme de Cho-Je, le grand maître du monastère. Le Docteur affronte ses peurs et décide de rendre le cristal à la reine des araignées, même s'il sait que les radiations émanant de cette caverne finira par le tuer. La reine utilise le cristal afin de lier l'univers à sa propre pensée, mais le coup est trop fort et elle finit par mourir, provoquant l'éradication des araignées.

Le Docteur rentre sur Terre et s'effondre face à Sarah Jane smith et le Brigadier. K'anpo fait une apparition sous la forme de Cho-Je et accélère le processus de régénération du Docteur. Celui-ci se change sous les yeux de Sarah Jane et du Brigadier qui répond laconiquement : "Ça recommence."

Continuité[modifier | modifier le code]

  • Cet épisode marque le dernier épisode du 3eme Docteur.
  • La femme du Brigadier Lethbridge-Stewart, Doris est cité pour la première fois de la série.
  • Il est fait mention du futur compagnon du Docteur, Harry Sullivan.
  • On apprend que Jo Grant après les événements de « The Green Death » est partie en Amazonie. Elle renvoie le cristal que le Docteur lui avait offert à la fin de ce même épisode, car les indiens le considèrent comme néfaste. On revoit la planète Metebelis III déjà entrevue dans ce même épisode.
  • On revoit pour la deuxième et dernière fois le véhicule du Docteur (surnommé par les fans la "Whomobile") et on apprend que celui-ci peut voler. La voiture de collection du troisième Docteur, Bessie, sert aussi durant la course poursuite.
  • Le Docteur avait parlé de sa rencontre avec K’anpo Rimpoche dans « The Time Monster. » Celui-ci peut apparemment maîtriser ses régénérations afin de faire apparaître une projection de lui.
  • C'est la première fois que le processus de régénération est appelé tel quel. Le Brigadier dit avoir vu le Docteur disparaître et réapparaître 6 mois après avec un nouveau visage, ce qui correspond au temps entre les épisodes « The Invasion » et « Spearhead from Space »
  • La dernière phrase du Docteur "tant qu'il y a de la vie, il y a..." correspond à la dernière phrase qu'il prononçait à la fin de « The Monster of Peladon » (et celle-ci était coupée au dernier moment.)
  • Un cristal de Metebilis III est utilisé en 2013 dans l'épisode « Le Fantôme de Caliburn »

Références extérieures[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Scénarisation[modifier | modifier le code]

À l'origine, l'épisode de conclusion de la 11eme saison devait être un épisode centré sur le Maître, car son acteur, Roger Delgado ne trouvait pas de travail auprès des directeurs de casting. L'épisode avait été confié à Robert Sloman qui scénarisait traditionnellement les fins de saison de la série (« The Dæmons » « The Time Monster » et « The Green Death ») et aurait révélé que le Maître et le Docteur sont deux faces d'une même identité, le Docteur étant l'égo et le Maître le ça. Cet épisode intitulé "The Final Game" (le jeu final) aurait vu le Maître mourir en protégeant le Docteur. Néanmoins la mort de Roger Delgado en juin 1973 obligera Sloman à changer totalement son scénario et sera aussi à l'origine des changements dans l'équipe de production, amenant le départ du producteur Barry Letts, du script-éditor (responsable des scénarios) Terrance Dicks et de l'acteur Jon Pertwee.

Il fut ainsi décidé que le Docteur allait partir et que sa mort serait causée en partie par sa soif de savoir. Pour récompenser Jon Pertwee, Barry Letts demanda à ce que l'épisode inclut une scène de course poursuite avec différents véhicules, l'une de ses grandes passions. De plus, l'action se déroule sur Metebelis III, une planète citée dans de nombreux épisodes de la saison dernière. L'épisode fut commissionné le 5 décembre 1973.

Casting[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Afin de marquer le coup pour son départ de la série, Barry Letts demande à réaliser lui-même l'épisode, ce que lui accorda la BBC.

Le tournage débute le 22 février par la mise au point des effets spéciaux au Centre télévisuel de la BBC. La réalisation des plans en extérieur débuta le 11 mars 1974 dans le Berkshire, le manoir de Tidmarsh servant pour les plans du monastère, la gare de Mortimer près de Reading servant à l'arrivé de Sarah Jane Smith et des plans de routes de campagne à Bloomfieldhatch. Les scènes de course poursuites furent tournées le 12 mars à l'aéroport de Membury dans le Wiltshire. Du 13 au 15 des scènes furent tournées à Marchant Barracks à Devizes dans le Wiltshire et à River Severn, près de Westbury dans Gloucestershire[2].

Le tournage en studio débuta les 2 et 3 avril au Studio 1 du Centre Televisuel de la BBC par l'enregistrement des deux premières parties ainsi que des scènes se déroulant dans le laboratoire du Docteur dans les épisodes 3 et 6, ce qui inclut la régénération du Docteur et marque le premier rôle de Tom Baker dans la série. Les 16 et 17 avril eurent lieu au studio 8 le tournage de toutes les séquences se déroulant sur Terre, marquant le dernier jour de tournage de Richard Franklin sur la série, même s'il acceptera de rejouer son personnage dans « The Five Doctors » et « Dimensions In Time » Les derniers jours de tournage eurent lieu les 30 avril et 1er mai 1974, au studio 6 par les scènes se déroulant sur Metebelis III.

Post Production[modifier | modifier le code]

Le montage de la troisième partie étant trop court, des scènes destinées à la quatrième partie furent insérées, ce qui créa un effet domino sur les différents épisodes. C'est ainsi que la 5eme partie commence par 5 minutes d'épisodes de cliffhanger de la partie précédente et obligera Barry Letts à mettre un flash-back se situant dans la caverne de cristal.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 4 mai 1974 24:40 10,1 Bandes couleurs PAL
Épisode 2 11 mai 1974 25:02 8,9 Bandes couleurs PAL
Épisode 3 18 mai 1974 24:58 8,8 Bandes couleurs PAL
Épisode 4 25 mai 1974 23:53 8,2 Bandes couleurs PAL
Épisode 5 1er juin 1974 24:01 9,2 Bandes couleurs PAL
Épisode 6 8 juin 1974 24:43 8,9 Bandes couleurs PAL
Diffusé en six parties du 4 mai au 8 juin 1974, l'épisode reçu un bon score d'audience[3].

L'épisode connu pourtant lors de sa sortie une déception de la part des télespectateurs qui s'attendaient à un meilleur final[4].

Durant la période de repos entre la saison 11 et la saison 12, la publication comic-book de Doctor Who, continuera toutes les semaines dans le magazine "Tv Comics" avec le Docteur restant sous sa troisième incarnation. Les planches seront retouchées quelques années après afin de remplacer le visage de Jon Pertwee par celui de Tom Baker[5]. Le dernier strip à faire figurer le troisième Docteur sera publié le 4 janvier 1975[6]. Sarah Jane fait d'ailleurs sa première en bande dessinée en mai 1974 dans le recueil "Doctor Who Holiday Special 1974[7].

Critiques[modifier | modifier le code]

En 1995 dans le livre "Doctor Who : The Discontinuity Guide", Paul Cornell, Martin Day, et Keith Topping s'estimeront déçu de cet épisode, "Grotesquement rempli et bourré d'erreurs d'effets spéciaux, l'épisode n'est pas la célébration que cela devait être, même s'ils jugent la scène de régénération dans le ton[8].

En 2010, Patrick Mulkern de Radio Times, saluera la régénération du Docteur et la joie émanant de l'épisode. Il trouve que si le premier cliffhanger est l'un des meilleures, les autres sont assez faibles[1]. Sur le site DVD Talk, John Sinnot donnera à l'épisode la note de 3 sur 5 le trouvant divertissant, même s'il estime que cela n'est pas "le grand départ que Pertwee aurait dû recevoir" et juge mauvais le remplissage et les effets spéciaux[4]. Sur le site du magazine SFX, Ian Berriman donnera la note de 3,5 sur 5 le décrivant comme un "mélange entre la nouveauté et le sympa." Même s'il trouve l'épisode répétitif et traditionnel, il salue l'inclusion du bouddhisme dans une histoire[9]. Le site mettra aussi la scène où Sarah Jane à une araignée dans le dos dans sa liste des moments les plus effrayant de la série[10]. Alasdair Wilkins du site io9 trouve que l'épisode est un "mash-up d'histoires de différents docteur" dont l'histoie n'est pas suffisante pour s'étendre sur six épisodes avec un grand nombre d'éléments inutiles ajoutés. Trouvant qu'il s'agit d'une bonne thématique pour le Docteur, elle le classe à la fois troisième meilleur départ et troisième pire départ du Docteur[11].

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut novélisé sous le titre Doctor Who and the planet of spiders par Terrance Dicks et publié en octobre 1975. Il porte le numéro 48 de la collection Doctor Who des éditions Target Book. Le roman démarre sur un prologue mettant en scène Jo Grant en amazonie avec son mari. Aucune traduction n'en a été faite à ce jour.

Édition VHS, CD et DVD[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni, États-Unis et au Canada.

  • L'épisode est sorti en avril 1991 dans un coffret VHS.
  • L'épisode ressortira en DVD le 18 avril (Angleterre) et le 10 mai 2011 (Canada et USA). En bonus, celui-ci offre des commentaires audios par Elisabeth Sladen, Nicholas Courtney, Richard Franklin, Barry Letts et Terrance Dicks, ainsi que des documentaires sur la création de l'épisode, sur la réalisation de Barry Letts et d'autres bonus.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Patrick Mulkern, « Doctor Who: Planet of the Spiders », Radio Times,‎ 28 mars 2010 (consulté le 17 mars 2013)
  2. (en) « Planet of the Spiders - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 30 septembre 2013)
  3. (en) « Planet of the Spiders », Doctor Who Reference Guide (consulté le 30 août 2008)
  4. a et b John Sinnott, « Doctor Who: Planet of the Spiders », DVD Talk,‎ 13 mai 2011 (consulté le 17 mars 2013)
  5. (en) « In The Comics - The Third Doctor - Size Control », Altered Vistas (consulté le 1er octobre 2013)
  6. (en) « In The Comics - The Third Doctor - The Wanderers », Altered Vistas (consulté le 1er octobre 2013)
  7. (en) « In The Comics - The Third Doctor - Doctor Who Holiday Special 1974 », Altered Vistas (consulté le 1er octobre 2013)
  8. (en) Paul Cornell, Martin Day et Keith Topping, The Discontinuity Guide, London, Virgin Books,‎ 1995 (ISBN 0-426-20442-5), « Planet of the Spiders »
  9. Ian Berriman, « Doctor Who: Planet of the Spiders - DVD review », SFX,‎ 15 avril 2011 (consulté le 17 mars 2013)
  10. « 21 Scariest Doctor Who Moments », SFX,‎ 1 février 2009 (consulté le 20 mars 2013)
  11. Alasdair Wilkins, « Ranking The Regenerations Of Doctor Who », io9,‎ 1 janvier 2010 (consulté le 17 mars 2013)