Plan de réarmement japonais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Plan de réarmement naval japonais est un plan composé de quatre parties destiné à augmenter la puissance de la Marine impériale japonaise.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Traité naval de Londres a placé d'énormes contraintes au Japon par rapport à l'US Navy et la Royal Navy en termes de tonnage et du nombre de navires capital. La réponse de l'État-major de la marine impériale japonaise est de commencer la construction de nouveaux navires de guerre qui respectent les conditions du traité et de prospecter vers des types de navires non couverts par le traité.

Premier plan de réarmement naval[modifier | modifier le code]

Les croiseurs Mogami, Mikuma, Kumano : Tous construits lors du cercle un

Le premier plan ou Cercle un a été soumis au Ministère japonais de la Marine puis approuvé par le Cabinet du Japon en novembre 1930 puis ratifié par la Diète du Japon en 1931. Ce plan prévoit la construction de 39 navires de guerre centrés sur quatre navires de la classe Mogami ainsi qu'une augmentation du service aérien de la marine impériale japonaise à 14 groupes de combat. Un plan de financement sur six ans est planifié. Le coût total est de 247 080 000 Yen pour la construction des navires et de 44 956 000 Yen pour l'aviation navale. Pour l'aviation, ce plan se concentre sur le développement de nouvelles technologies comme de grands hydravions, de bombardiers basés à terre, d'avions d'attaque au sol navalisé ou d'hydravions à flotteurs pouvant être lancés depuis un navire. L'entraînement des pilotes de bombardiers en piqué et de bombardiers-torpilleur a été prioritaire. Une addition au plan a eu lieu en 1932. La construction de trois navires supplémentaires : le ravitailleur de sous-marins Taigei et 2 chasseurs de sous-marins.

Navires construits[modifier | modifier le code]

Catégorie Classe Prévu Construit Conversion
Croiseur léger Mogami 4 Mogami, Mikuma, Suzuya, Kumano
Destroyer Hatsuharu 12 Hatsuharu, Nenohi, Wakaba, Hatsushimo, Ariake, Yūgure 6 navires ont été convertis en classe Shiratsuyu
Shiratsuyu Shiratsuyu, Shigure, Murasame, Yūdachi, Harusame, Samidare 6 navires ont été convertis de la classe Hatsuharu
Torpilleur Chidori 4 Chidori, Manazuru, Tomozuru, Hatsukari
Sous marin I-6 1 I-6
Classe Kaidai VIa 6 I-68, I-69, I-70, I-71, I-72, I-73
Classe Kaichū 2 Ro-33, Ro-34
Ravitailleur de sous-marins Classe Taigei 1 Taigei a été converti en porte-avions léger Ryūhō
Mouilleur de mines Classe Okinoshima 1 Okinoshima
Classe Natsushima 3 Natsushima, Nasami, Sarushima
Dragueur de mines Classe No.13 6 No.13, No.14, No.15, No.16, No.17, No.18
Chasseur de sous-marin Classe No.1 2 No.1 et No.2

Deuxième plan de réarmement japonais[modifier | modifier le code]

Un croiseur de la classe Tone autorisé par le cercle 2

La deuxième partie du plan ou cercle 2 est retardée à cause de l'incident du Tomozuru (en). Cet accident a révélé au grand jour de mauvaises techniques de constructions et une mauvaise flottabilité des navires à cause d'un armement surdimensionné. En conséquence, la majeure partie du budget de la Marine en 1932-1933 est consacrée à des modifications.

Navires construits[modifier | modifier le code]

Catégorie Classe Prévu Construit Conversion
Croiseur léger Classe Tone 2 Tone, Chikuma Converti en croiseur lourd
Porte-avions Soryu 2 Soryu 1 navire est converti en classe Soryu
Hiryū Hiryū
Destroyer Classe Shiratsuyu 4 Umikaze, Yamakaze, Kawakaze, Suzukaze
Classe Asashio 10 Asashio, Ōshio, Michishio, Arashio, Yamagumo, Natsugumo, Asagumo, Minegumo, Arare, Kasumi
Torpilleur Classe Ōtori 16 (8 construits) Ōtori, Hiyodori, Hayabusa, Kasasagi, Kiji, Kari, Sagi, Hato
Sous marin Type Junsen 2 I-7, I-8
Classe Kaidai VIb 2 I-74, I-75
Transport d'hydravions Classe Chitose 2 Chitose, Chiyoda
Classe Mizuho 1 Mizuho
Chasseur de sous-marin Classe No.1 1 No.3
Classe No.251 3 No.51, No.52, No.53
Pétrolier ravitailleur Classe Tsurugizaki 2 Tsurugizaki, Takasaki Les deux navires ont été convertis en porte-avion de la Classe Zuiho
Navire-atelier Akashi 1 Akashi

Troisième plan de réarmement japonais[modifier | modifier le code]

Le cuirassé Yamato lors de ses essais en 1941

En 1937, le Traité de Londres a expiré et le gouvernement japonais a refusé de participer à des négociations sur le désarmement. La troisième partie du plan est adoptée en 1937 par la Diète du Japon. Il envisage la construction de 66 nouveaux navires centrés sur deux navires de la classe Yamato et deux portes-avions de la classe Shokaku.

Navires construits[modifier | modifier le code]

Catégorie Classe Prévu Construit Conversion
Cuirassé Classe Yamato 2 Yamato, Musashi
Porte-avions Classe Shōkaku 2 Shōkaku, Zuikaku

Quatrième plan de réarmement japonais[modifier | modifier le code]

En 1939, la quatrième partie du plan prévoit la construction de 80 navires de guerre supplémentaires.

Navires construits[modifier | modifier le code]