Plan d'entraînement aérien du Commonwealth britannique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plan d'entraînement aérien du Commonwealth britannique
Image illustrative de l'article Plan d'entraînement aérien du Commonwealth britannique
RCAF Harvard

Lieu Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Rhodésie du Sud, États-Unis
Fait partie de de la Seconde Guerre mondiale
de Havilland Canada DH.82C in Commonwealth Air Training Plan "trainer yellow" at the Western Canada Aviation Museum (note the skis, and the enclosed cockpit common to Canadian-built Tiger Moths)


L’Empire Air Training scheme (EATS) créé en 1939 qui devient officiellement le Plan d’entraînement aérien du Commonwealth britannique (PEACB) en 1942 est un plan de grande envergure, un programme militaire d’entrainement d’équipage pour la Royal Air Force et les autres forces aériennes du Commonwealth qui servent dans Royal Air Force (RAF), Royal Australian Air Force (RAAF), Royal Canadian Air Force (RCAF) et Royal New Zealand Air Force (RNZAF) pendant la seconde guerre mondiale[1].


Le PEACB reste le plan d’entraînement d’aviation le plus grand qu’est connu l’histoire avec la formation de plus de la moitié des pilotes, des navigateurs, des bombardiers aériens, des mitrailleurs aériens, des Opérateurs radio-navigant et des mécaniciens naviguant des forces aériennes du Commonwealth durant la guerre.


Les élèves pilotes venant d’autres pays fréquentent ces écoles d’entraînement comme l’Argentine, la Belgique, Sri Lanka, la Tchécoslovaquie, le Danemark, la Finlande, les Fidji, la France, la Grèce, la Hollande, la Norvège, la Pologne, l’Afrique du Sud ainsi que les États-Unis qui possède leur propre plan le « Civilian Pilot Training Program » opérationnel depuis fin 1938[2].

Contexte[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dunmore 1994, pp. 45, 345.
  2. Les amis du Musée canadien de la guerre http://www.friends-amis.org/fcwmindex_f.html

Bibliographie[modifier | modifier le code]