Planète-océan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Planète océan)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir planète-océan (film)
Vue d'artiste d'une planète-océan

Une planète-océan est une variété hypothétique de planète intégralement recouverte d'un océan, d'eau ou éventuellement d'autres composés volatils, d'une profondeur d'une centaine de kilomètres.

Définition[modifier | modifier le code]

Initialement proposé par David J. Stevenson de l'Institut californien de technologie, ce modèle a été approfondi par l'équipe de Christophe Sotin de l'université de Nantes[1].

La découverte de planètes extrasolaires depuis une vingtaine d'années a mis en évidence l'existence de « Jupiter chauds », des géantes gazeuses trop proches de leur étoile pour avoir pu se former à l'endroit où elles se situent actuellement ; le processus de migration planétaire — où une planète se rapproche de l'étoile après sa formation à cause des restes du disque d'accrétion — a été théorisé pour expliquer leur présence.

Une « planète-océan » serait une super-Terre possédant un manteau de glace et ayant migré près de son étoile. Cette migration entraînerait la fonte d'une partie de la glace et la formation d'un immense océan liquide.

Les télescopes actuels n'étant pas suffisamment performants pour permettre la détection directe de telles planètes, leur existence est donc toujours théorique. Toutefois, la première planète-océan aurait été découverte par calculs le , il s'agit de GJ 1214 b [2].

En fiction[modifier | modifier le code]

On trouve dans la fiction plusieurs exemples de planètes océan.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • Aquaend, une planète pénitentiaire dans la série BD L'Incal de Jodorowsky et Moebius.
  • Aldebaran, planète qui sert de cadre à la série BD du même nom (premier cycle de la série Les mondes d'Aldebaran)

Cinéma[modifier | modifier le code]

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. A. Léger, F. Selsis, C. Sotin, T. Guillot, D. Despoix, D. Mawet, M. Ollivier, F.A. Labèque, C. Valette, Brachet, B. Chazelas, H. Lammer, A new family of planets ? « Ocean planets », Icarus n°169 (2004), p. 499-503
  2. (en) A super-Earth transiting a nearby low-mass star par David Charbonneau, Zachory K. Berta, Jonathan Irwin, Christopher J. Burke, Philip Nutzman, Lars A. Buchhave, Christophe Lovis, Xavier Bonfils, David W. Latham, Stéphane Udry, Ruth A. Murray-Clay, Matthew J. Holman, Emilio E. Falco, Joshua N. Winn, Didier Queloz, Francesco Pepe, Michel Mayor, Xavier Delfosse & Thierry Forveille dans Nature 462, 891-894 (17 December 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]