Plaisir d'amour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Plaisir d'amour est une chanson (romance). Elle est extraite d'une nouvelle de Jean-Pierre Claris de Florian, Célestine, qui figure dans son recueil Les Nouvelles de M. de Florian[1] édité en 1784. Mise en musique par Jean Paul Égide Martini[N 1] la même année[2], elle est initialement connue sous le titre La Romance du Chevrier[N 2].

Interprètations[modifier | modifier le code]

Chansons[modifier | modifier le code]

Chanson très populaire reprise dans les cafés, elle compte comme interprètes :

Elle est aussi empruntée par :

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Plaisir d'amour est interprété dans la célèbre mini-série Frères d'armes (2001) dans l'épisode 7, après l'attaque de la ville de Foy.
  • Plaisir d'amour dans la série True Blood (2008), et à la saison 1, est le titre – non traduit – de l'épisode 9. Au cours de cet épisode, l'un des protagoniste interprète la chanson en français puis échange quelques propos à son sujet.
  • Le refrain est chanté dans la série polonaise 1920. Wojna i miłość (2011). Un personnage l'interprète en français. Cette série a pour cadre la guerre russo-polonaise.

Orchestration[modifier | modifier le code]

Paroles[modifier | modifier le code]

Plaisir d'amour ne dure qu'un moment,
Chagrin d'amour dure toute la vie.
J'ai tout quitté pour l'ingrate Sylvie.
Elle me quitte et prend un autre amant.
Plaisir d'amour ne dure qu'un moment,
Chagrin d'amour dure toute la vie.
Tant que cette eau coulera doucement
Vers ce ruisseau qui borde la prairie,
Je t'aimerai, me répétait Sylvie,
L'eau coule encore, elle a changé pourtant.
Plaisir d'amour ne dure qu'un moment,
Chagrin d'amour dure toute la vie.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Certains écrivent que Poisson de La Chabeaussière est un troisième coauteur oublié. Dans un périodique de 1785 elle parait sous le titre de « Romance nouvelle » sans autre appellation. Il est indiqué : « Accompagnement de guitare par M. de La Chabeaussière ». Cf. Jean-Pierre Claris de Florian, Jean Paul Égide Martini et Ange-Étienne-Xavier de La Chabeaussière, « Romance nouvelle », Etrennes de Polymnie : recueil de chansons, romances, vaudevilles, etc.,‎ 1785, p. 211-216 (lire en ligne).
  2. La version première de cette romance est conservée par la Bibliothèque nationale de France. Cf. (notice BnF no FRBNF42281735k). Elle fait partie d’un recueil comprenant un opéra-comique et trois romances. Son titre est : « Première romance. Romance du Chevrier dans Célestine, nouvelle de M. le Chr de Florian ». L’éditeur précise : « L’auteur de la musique de cet ouvrage s’est vu obligé de faire lui-même des accompagnements de harpe ou de forte-piano […]. Outre les accompagnements de harpe ou de forte-piano il y a des parties de violons, alto et basse pour les trois romances pour pouvoir être accompagnées avec l’orchestre. » Cf. Maurice Cauchie, « La version authentique de la romance Plaisir d’amour », Revue de musicologie, s.l., Publié par Société Française de Musicologie, vol. 18, no 61,‎ février 1937, p. 12-14 (résumé).
Références
  1. Jean-Pierre Claris de Florian, Les six nouvelles de M. de Florian, Paris, Imprimerie de Didot l’aîné,‎ 1786, 3e éd. (1re éd. 1784), 232 p. (lire en ligne), « Célestine. Nouvelle espagnole », p. 121.
  2. Histoire de la chanson française - Vol. 2, Claude Duneton, Éditions du Seuil, 1998.
  3. (notice BnF no FRBNF14843914t).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :