Placid et Muzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Placid et Muzo est une série de bande dessinée en gags courts mettant en scène des animaux anthropomorphiques, avec comme personnages principaux les éponymes Placid et Muzo, un ours et un renard qui sont amis proches mais sont souvent en conflit.

Elle a été créée en 1946 par José Cabrero Arnal (dessin) et Pierre Olivier (texte), avant d'être reprise par Jacques Nicolaou[1] puis par Michel Motti dans les années 80. Initialement parue dans le journal Vaillant puis dans Pif Gadget, elle a eu des éditions de poche mensuelles dans les années 1980 et a revécu dans la nouvelle version du journal jusqu'à 2008.

La période Arnal - première planche le 16 mai 1946 (intitulée Muzo et Placid !), et jusqu'à la fin des années 1950 - est la seule reconnue par les premiers lecteurs de Vaillant, tant par la qualité du dessin que par la bonhomie des gags.

Placid est alors plus grand que Muzo. Il n'est vêtu que d'un pantalon rouge soutenu par une seule bretelle blanche qui barre son torse nu, noir comme le dessus de sa tête. Muzo a déjà sa salopette bleue qu'il porte, lui aussi à même le corps. Tous deux n'ont pas de chaussures.

Gravitent autour d'eux des personnages des personnages anthropomorphiques les plus divers en aspect et en taille : chiens surtout, mais aussi chèvres, chevaux, singes, éléphants, hippopotames, rhinocéros, autruches, etc. Chacun peut être à lui seul un gag visuel, tel cet automobiliste autruche dont le cou traverse le toît de sa voiture.

Dès le début de la série apparaît le bandit Bulldog, un loup, puis le gorille Grosses Narines. Plus tard arriveront le Professeur Grostalent, génial inventeur mais qui peut aussi propulser les deux compères à travers le temps (passé ou futur), et le frère de Muzo, sans nom mais en costume et lunettes, père des jumeaux que Muzo appelle simplement Mes neveux et qui font les pires bêtises, surtout aux dépends de Placid.

Plusieurs oncles figurent aussi parmi leurs connaissances, même si on ne les voit qu'à travers un portrait accroché au mur : Cornebif dont ils dévastent la maison en prétendant la garder, K. Rabine, chasseur invétéré qui leur expédie d'Afrique les animaux les plus encombrants, Tom qui souhaite bon anniversaire à Placid avec une bombe, Bellemine, chercheur d'or qui apparaît avec sa pioche à travers le plancher.

Parfois même Arnal apparaît personnellement dans la planche pour invectiver nos deux héros qui ne respectent pas les cadres de ses cases.

En ce qui concerne les périodes postérieures :

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Placid : un ours noir corpulent portant gilet à boutons et un pantalon dans les premières planches de Nicolaou. Il portera ensuite un polo. Il est très gourmand, voire goinfre, et aussi paresseux. C'est en général Placid qui joue le rôle du nigaud, mais il sait parfois se montrer plus fin que Muzo.
  • Muzo : un renard portant salopette. Il adoptera également le polo dans les histoires ultérieures. Muzo est généralement plus « sérieux » que Placid et se montre autoritaire avec lui, le forçant par exemple à travailler ou à faire un régime. Il se considère comme rusé, mais n'a pas souvent le dernier mot.
  • Riri et Fifi.[réf. nécessaire] : Ce sont les neveux de Muzo. Ils apparaissent parfois dans leurs aventures. Ils ressemblent à leur oncle en version miniature. Ils sont plutôt malins et débrouillards mais sont régulièrement les victimes de la pingrerie de leurs oncles.
  • Tib : Le neveu de Placid. Ours également, de la famille des pandas. Tib se démarque en tant que bricoleur de génie doublé d'un intellectuel, toujours le nez dans les livres.
  • Les parents de Tib : Deux pandas. Le père est corpulent comme Placid, la mère est mince. Ils préfèrent voir leur fils jouer dehors plutôt qu'étudier éternellement. Ils ne sont apparus que dans quelques numéros de Tib Poche.
  • Mecton : il semble être un chien et est un ami de Placid et Muzo. Il est de tempérament amical, paresseux et plutôt profiteur.
  • Le Professeur Grostalent : c'est un inventeur portant des lunettes rondes, vêtu parfois d'une blouse et d'un chapeau tordu et qui apparait ponctuellement dans les aventures de Placid et Muzo, même si on ne voit que rarement le fruit de ses inventions. Il est représenté sous la forme d'un chien (un caniche ?) avec des favoris.
  • Pif : est apparu dans une seule planche de Placid et Muzo poche.
  • Le frère de Muzo : intervient dans une planche également. Il ressemble à Muzo mais il est plus poilu et ne porte aucun vêtement.
  • Monsieur et Madame tout-le-monde : ils sont des personnages humains qui interviennent ponctuellement pour étoffer les histoires.

Histoires[modifier | modifier le code]

Les histoires sont courtes, faciles à lire, adaptées à un jeune public. Les jeux de mots sont courants (par exemple, l'expression : « Je fais le pont » peut être utilisée dans le sens des vacances et de la construction d'un pont).

Dans la version poche, les aventures de Placid et Muzo étaient thématiques : chaque mois, le lecteur pouvait retrouver ses héros dans un contexte précis (facteurs, réparateurs en tout genre, vétérinaires, dans l'espace, etc).

Lorsque l'inspiration lui faisait défaut, Nicolaou écrivait le même gag à plusieurs reprises dans un contexte légèrement modifié.

Influences[modifier | modifier le code]

  • Deux auteurs contemporains de bande dessinée utilisent ces noms comme pseudonymes : Placid et Muzo.
  • Dans la série d'animation Fantômette (2000), le chien de Ficelle et Boulotte ressemble à une réplique miniature de Placid.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Page consacrée à Placid et Muzo sur le site Pif collection

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site consacré aux deux héros : [1]