Plachy-Buyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plachy-Buyon
Blason du village de Plachy-buyon.D'or à cinq peupliers de sinople, rangés en fasce, ceux des flancs et celui du milieu plus grands que les deux autres, posés sur une rivière ondée d'azur, mouvant de la pointe chargée de trois poissons d'argent, 2 et 1; au chef du champ chargé de trois cœurs de gueules.Le blason de Plachy-Buyon a été créé en 1979 par Mme Antoinette Wallet, qui fut maire de la commune jusqu'en 1983. Les peupliers évoquent les arbres qui bordent la rivière la Selle, elle-même représentée par la rivière ondée et les poissons d'argent. L'origine des trois cœurs de gueules a été oubliée. Elle n'est ni traditionnelle ni seigneuriale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Arrondissement d'Amiens
Canton Canton de Conty
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Conty
Maire
Mandat
Lionel Normand
2014-2020
Code postal 80160
Code commune 80627
Démographie
Gentilé Plachyssois-Buyonnais[1]
Population
municipale
899 hab. (2011)
Densité 89 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 48′ 59″ N 2° 13′ 11″ E / 49.8164, 2.2197 ()49° 48′ 59″ Nord 2° 13′ 11″ Est / 49.8164, 2.2197 ()  
Altitude Min. 37 m – Max. 122 m
Superficie 10,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plachy-Buyon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plachy-Buyon

Plachy-Buyon est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village picard situé à une dizaine de kilomètres au sud d'Amiens, dans la vallée de la Selle.

Il est facilement accessible par l'autoroute A16 (sortie sortie 18), et se trouve sur la route de la vallée de la Selle, la RD 8. Il a été desservi par la gare de Prouzel, sur l'ancienne ligne Beauvais - Amiens de 1874 à 1939.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Plachy-Buyon serait dérivé du latin placeum (halte), et a été constaté dès 1066.

Deux villas gallo-romaines ont été identifiées dans la commune.

La seigneurie appartenait au chapitre de la Cathédrale d'Amiens.

De nombreux moulins étaient exploités sur la Selle. Le site de l'ancienne papeterie, située à cheval sur Plachy-Buyon et Prouzel, connu dès le XIIIe siècle, a été occupé par des moulins à huile et à foulon au XVIIe siècle, puis à papier en 1794, transformé entre 1838 et 1844 par Obry et Tavernier en usine de papeterie[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1983 Antoinette Wallet-Fouque[3]    
mars 1983 19 mai 2013 Anny Flintham-Wallet [4]   Galeriste
Décédée en fonction[5]
29 juin 2013 en cours
(au 9 avril 2014)
Lionel Normand [6]   Colonel de gendarmerie en retraite
Réélu pour le mandat 2014-2020[7]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 899 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
425 402 396 457 469 436 449 439 436
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
437 427 424 439 426 404 381 368 381
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
341 332 380 339 343 336 327 315 330
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
298 340 462 767 799 929 895 895 891
2011 - - - - - - - -
899 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La nouvelle mairie, bâtiment inauguré le 14 octobre 2006.
  • L'ancienne papeterie Obry et Cie[10]date de 1838-1844, sur l'emplacement d'un ancien site hydraulique exploité dès le XIIIe siècle. Elle comprend une conciergerie, la cour d'usine et le logement patronal, l'atelier de fabrication, une cheminée d'usine ...
  • Site protégé, dit de la vallée "sèche", partie encaissée au pied d'une éminence boisée.
  • L'église Saint-Martin date de 1862. Elle contient un groupe sculpté : La Charité de saint Martin, en bois polychrome du XVIe siècle[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bulletin municipal n°14, juillet 2013
  2. Source : Inventaire du patrimoine de France
  3. Source : hebdomadaire Le bonhomme picard du 3 octobre 2007
  4. Mme Flitham-Wallet a été décorée le 13 octobre 2007 de l'ordre national du mérite
  5. Sylvie Godin, « Plachy-Buyon : Tout un village pleure « Anny », son maire depuis trente ans », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3238,‎ 22 mai 2013, p. 35
  6. « L'équipe municipale au complet », Plachy-Buyon infos, no 14,‎ juillet 2013, p. 2 (lire en ligne)
  7. « Les maires en place », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3284,‎ 9 avril 2014, p. 34 (ISSN 1144-5092)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  10. Devenue depuis entreprise Bernard et Cie, puis Cauvin Yvose et enfin SA des pâtes à papier de la Somme
  11. « Notice no PM80001062 », base Palissy, ministère français de la Culture

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :