Place de l'Europe (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Place de l'Europe.

48° 52′ 44.44″ N 2° 19′ 23.94″ E / 48.8790111, 2.3233167

La place de l'Europe

La place de l'Europe est une place du 8e arrondissement de Paris.

Description[modifier | modifier le code]

La place de l'Europe en août 2011.

La place de l'Europe est située au cœur du quartier de l'Europe, où la plupart des rues portent le nom de grandes villes du continent européen. Elle a la particularité d'être entièrement située sur un viaduc, au-dessus des voies ferrées de la gare Saint-Lazare

Les rues qui aboutissent ou commencent place de l'Europe sont, en partant du sud-ouest et en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre :

Tout près de cette place (au début de la rue de Madrid), se trouve un accès à la station de métro Europe (ligne 3).

Histoire[modifier | modifier le code]

La place, au temps des tramways hippomobiles.

Par une ordonnance royale du 2 février 1826, Jonas-Philip Hagerman et Sylvain Mignon furent autorisés à créer, sur des terrains leur appartenant, une place de forme octogonale de 130 mètres de diamètre, sous la condition expresse d'établir sur le terrain réservé au centre de la place un jardin entouré de grilles dont ils conserveraient la propriété, sauf à la céder à la ville de Paris à charge pour elle de pourvoir aux frais d'entretien[1].

En 1832, la compagnie du chemin de fer de Paris à Saint-Germain fit creuser un tunnel sous la place de l'Europe. Les frères Pereire souhaitaient installer l'embarcadère (nom donné alors aux gares) place de la Madeleine mais, devant les protestations, ils durent l'établir en contrebas de la place de l'Europe, le long de la rue de Londres : ce premier embarcadère de l'Ouest fut créé en 1837. Il fut transféré en 1842 rue Saint-Lazare et devint au fil des années la Gare Saint-Lazare actuelle.

L'élargissement des voies de chemin de fer en 1895 fit complètement disparaître la place de l'Europe qui fut recréée sur l'immense viaduc réalisé en 1863 par l'ingénieur Jullien.

Ce viaduc avec ses entretoises en forme de X inspira des peintres tels que Claude Monet et Gustave Caillebotte. Il fut remplacé par un modèle plus moderne en 1931[2].

Projet d'aménagement[modifier | modifier le code]

En 1839, le sculpteur Antoine Étex proposa deux projets pour installer une fontaine sur la place de l’Europe[3].

Le premier consistait en la mise en place d’une statue représentant l’Europe assise sur un trône dressé au sommet d’une fontaine qu’eussent entouré des lions. Autour de la margelle, des figures couchées étaient appelées à symboliser les grands fleuves du vieux continent, tels le Rhin et le Danube. La statue tenait de sa main gauche un écu représentants les armes des différentes nations européennes et de sa main droite l’épée de Charlemagne.

Le second projet consistait en la mise en place d’une statue équestre de Napoléon Ier. Des monstres marins porteurs de fanaux et des aigles aux ailes éployées eussent entouré un globe terrestre enguirlandé de laurier. L’empereur à cheval dominant le tout eût brandi l’étendard aux trois couleurs.

La place de l'Europe dans les arts[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lazare, Op. cit., p. 210.
  2. Daniel Chadych et Dominique Leborgne, Atlas de Paris, 59, rue de Beaubourg, 75003 Paris, Parigramme,‎ décembre 1999, 199 p. (ISBN 2-84096-154-7)
  3. Yvan Christ, Paris des Utopies, éd. Balland, Paris 1977, p. 114 et 115.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Félix Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, Paris, Imprimerie de Vinchon, 1844-1849
  • Félix de Rochegude, Promenades dans toutes les rues de Paris. VIIIe arrondissement, Paris, Hachette, 1910

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Ce site est desservi par la station de métro Europe.