Place Bell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Place Bell
{{#if:
Généralités
Coordonnées 45° 33′ 21″ N 73° 43′ 18″ O / 45.5558, -73.721845° 33′ 21″ Nord 73° 43′ 18″ Ouest / 45.5558, -73.7218  
Construction et ouverture
Ouverture prévue à la fin de 2015
Coût de construction 120 millions $
Utilisation
Équipement
Capacité 10 000 sièges

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Place Bell

La place Bell est le projet d'un futur complexe sportif de trois patinoires qui sera construit à Laval, sur la rive-nord de Montréal. L'amphithéâtre de 10 000 places qui sera inauguré à la fin de 2015 sera le domicile du nouveau club-école des Canadiens de Montréal de la Ligue nationale de hockey et aussi de l'équipe de basket-ball de la Ligue nationale de basket-ball du Canada, anciennement connue sous le nom des Keb's de Québec.

Le projet rencontre plusieurs problèmes et ne fait pas l'unanimité dans la Ville. Promis lors de la campagne électorale de 2009 par le maire de l'époque maire pour une somme de 98 million de dollars, les coûts sont réévaluées à 120 million de dollars lors de l'annonce de la signature de l'entente avec Evenko. De plus, le gouvernement fédéral canadien s'est officiellement retiré du projet, forçant la ville à assumer une beaucoup plus grande partie des coûts[1]. La gestion du projet et des deux glaces secondaires seront sous la supervision de l'organisme sans but lucratif Cité de la culture et du sport. La délégation du projet à cet organisme rend la gestion indépendante des élus, ce qui a soulevé l'ire du parti d'opposition, le Mouvement lavallois[2].

Il est également à noter que ce projet va à l'encontre des demandes et recommandations des associations sportives de Laval.

À nouveau, en juillet 2012, la révélation que les terrains prévus pour accueillir le complexe sportif sont contaminés et instable pourrait faire grimper la facture pour l'amphithéâtre à près de 150 million de dollars[3]. En plus de la comparaison avec le coût des autres amphithâtre, ces dépenses seraient rendues nécessaires parce que les matériaux utilisés pour renflouer le site de la carrière où la construction de complexe est planifiée, n'ont pas été compactés[4] et que certains de ceux-ci pourraient être contaminés[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvain Lamarre, « Villede Laval met le projet du Complexe en marche », Courrier Laval,‎ 13 février 2012 (lire en ligne)
  2. Sylvain Lamarre, « Le Mouvement lavallois s'oppose au projet du Complexe sportif et culturel », Courrier Laval,‎ 1er février 2012 (lire en ligne)
  3. Francis Vaille, « Future Place Bell: des coûts sous-évalués? », La Presse,‎ 5 juillet 2012 (lire en ligne)
  4. Francis Vaille, « La future Place Bell construite sur un sol mouvant et contaminé », La Presse,‎ 5 juillet 2012 (lire en ligne)
  5. Andrew McIntosh et Kinia Adamczyk, « Le maire Vaillancourt jure de faire payer l’entrepreneur », Canoë,‎ 11 novembre 2011 (lire en ligne)