Plérin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plérin
Le port du Légué.
Le port du Légué.
Blason de Plérin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Plérin (chef-lieu)
Intercommunalité Saint-Brieuc Agglomération
Maire
Mandat
Ronan Kerdraon
2014-2020
Code postal 22190
Code commune 22187
Démographie
Gentilé Plérinais
Population
municipale
14 020 hab. (2011)
Densité 506 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 32′ 07″ N 2° 46′ 10″ O / 48.5352777778, -2.76944444444 ()48° 32′ 07″ Nord 2° 46′ 10″ Ouest / 48.5352777778, -2.76944444444 ()  
Altitude 116 m (min. : 0 m) (max. : 143 m)
Superficie 27,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Plérin

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Plérin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plérin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plérin
Liens
Site web Site officiel de la ville

Plérin [pleʁɛ̃] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en Région Bretagne.

Pour des raisons touristiques, la mairie utilise souvent aujourd'hui le nom de Plérin-sur-Mer, non reconnu administrativement.

Ses habitants sont appelés les Plérinais et les Plérinaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le centre de Plérin est situé sur un plateau d'une centaine de mètres d'altitude. La côte est constituée de falaises (pointe du Roselier, alt. 68 m, de plages (Les Rosaires, Tournemine, Les Nouelles) ou de zones portuaires (Le Légué, Sous-la-Tour).

Plérin comprend plusieurs bourgs (Saint-Laurent-de-la-Mer, Le Sépulcre, Les Mines, Le Légué, Les Rosaires, Le Bourg).

Au sud, la commune est séparée de Saint-Brieuc par la vallée du Gouët et le port du Légué.

Carte de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Plérin est d’origine bretonne et est composé de deux éléments. Le premier Ple- est une forme évoluée du vieux-breton Plou (paroisse), initialement d'origine latine (plebs). Le second élément correspond au nom d'homme Erin ou Eren, que l'on retrouve également dans le nom des communes de Plourin, Plourin-lès-Morlaix, dans le Finistère.

Il existe une commune limitrophe de Vannes, dont le nom se prononce de la même manière en français (Ploeren).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or aux sept mâcles d'azur, posées 3, 1, 3.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 1985[1] Roger Ollivier PCF  
1985 1989 Jean-Paul Gicquel PCF  
1989 mars 2008 Yves Le Faucheur UDF  
mars 2008 en cours Ronan Kerdraon PS Sénateur (depuis 2010)
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 14 020 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 818 3 228 3 609 3 884 4 896 4 875 4 887 4 939 5 661
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
5 817 5 962 6 178 6 160 5 664 5 809 5 466 5 346 5 086
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5 186 5 304 5 397 4 977 5 206 5 238 5 288 6 370 6 779
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
7 623 8 780 9 757 10 559 12 108 12 512 13 402 14 020 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul, remaniée plusieurs fois, comprend un clocher de 1651, muni d'une cloche datant de 1670. Elle renferme trois tableaux du peintre briochin Raphaël Donguy fait en 1860: " La Vierge en Majesté et l'Enfant sur ses genoux ", avec un moine et une moniale à genoux ; " Le Bon Pasteur " et " le Baptême du Christ ".

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Le port à écluses du Légué, dont l'aménagement a fait l'objet d'améliorations récentes, comprend deux activités, la plaisance et la pêche. Le port de commerce du Légué est situé sur la rive opposée du fleuve côtier Gouët, sur la commune de Saint-Brieuc.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Plérin a fait l'objet en 2012 d'un inventaire de son patrimoine naturel dans le cadre du programme national des atlas de la biodiversité dans les communes. Ceci a conduit d'identifier 900 espèces animales, dont les espèces intéressantes suivantes[4] :

La commune est située en bord de mer, ce qui lui vaut l'appellation Plérin-sur-Mer (13 km de côte, 2,5 km de plage).

Le site balnéaire des Rosaires est situé au nord de la commune, entre la Roche des Tablettes et la pointe de Pordic. Il comprend une grande plage de sable fin et une plage de galets (Tournemine).

La pointe du Roselier, qui surplombe Martin-Plage et son rocher ainsi que la plage de Saint-Laurent, offre un point de vue sur la baie de Saint-Brieuc. On y trouve également un éperon barré qui témoigne d'une occupation à l'âge de fer, un four à boulets (de canon) datant de 1794 et un monument aux péris en mer érigé à la fin du XXe siècle.

Activité économique[modifier | modifier le code]

Le marché au cadran de Plérin définit le cours du porc et sert de référence nationale.

Le centre d'affaires "Eleusis" constitué de 3 immeubles de bureaux et d'un restaurant situé en bordure de la RN 12 (4 voies) regroupe 43 entreprises.

Plérin est relié au reste de l'agglomération briochine grâce au réseau des Transports urbains briochins (TUB).

La commune est le point d'arrivée du segment Segment FLAG Atlantic 1 (FA-1) du câble sous-marin Fiber-Optic Link Around the Globe. À ce titre, le site est considéré comme d'importance stratégique et vital pour les États-Unis selon un document secret émanant des révélations de télégrammes de la diplomatie américaine par WikiLeaks[5].

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Plérin est jumelée avec :

Échanges scolaires, sportifs, culturels, économiques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Démission.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  4. « Biodiversité communale : 900 espèces recensées à Plérin »
  5. http://www.wikileaks.ch/cable/2009/02/09STATE15113.html REQUEST FOR INFORMATION:CRITICAL FOREIGN DEPENDENCIES (CRITICAL INFRASTRUCTURE AND KEY RESOURCES LOCATED ABROAD, Wikileaks décembre 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]