Pizza Connection

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Pizza connection est une organisation de trafic d'héroïne qui succéda à la French Connection de 1974 à 1985.

Organisation[modifier | modifier le code]

Gaetano Badalamenti, de la famille de Cinisi, fut à l'origine d'une filière d'exportation d'héroïne, qui devint connu plus tard sous le nom de Pizza Connection, au début des années 1970. Ses principaux chefs furent Gaetano Badalamenti, Santo Trafficante Junior, Paolo Cuntrera, Salvatore Caruana, Stefano Bontate et Michele Greco. Son nom trouve son origine dans le fait que la drogue était revendue aux Etats-Unis, notamment à New York, dans des pizzerias tenus par des émigrés siciliens.

Le réseau s'appuyait sur deux familles palermitaines qui achetaient massivement de l'héroïne au trafiquant turc Musululu, avant de l'exporter vers les Etats-Unis et de la distribuer sur place, à l'insu des familles italo-américaines. La principale enseigne était les pizzerias « Al Dentes », à Forest Hills, dans le Queens, toujours ouvertes de nos jours mais possédées par de nouveaux propriétaires. La valeur nette des quantités de drogue passées illégalement aux États-Unis entre 1975 et 1984 est estimée 1,6 milliard $. Un nombre conséquents de trafiquants-clés du trafic furent arrêté à Palerme en possession de grosses quantités d'argent en liquide. Ceci entraîna une énorme coopération entre le Federal Bureau of Investigation (FBI), la police de New-York et les autorités italiennes. Vers le milieu des années 1970, le démantèlement progressif des réseaux de la French Connection, va faciliter la montée en puissance des familles de Cosa Nostra dans le trafic international d'héroïne. En 1978, Cosa Nostra abandonnait provisoirement la contrebande de cigarettes en raison de la grande attention portée à ce trafic par les douanes italiennes. Cette décision accéléra la reconversion des filières de contrebande vers le trafic de stupéfiants. Tommaso Spadaro, Nunzio La Mattina et Pino Savoca devinrent les fournisseurs incontournable en morphine-base des différentes familles mafieuses siciliennes tandis que les laboratoires de transformation d'héroïne s'installaient dans un triangle constitué des communes de Bagheria, Casteldaccia et Villabate.

La Pizza Connection marqua une étape importante dans les méthodes de blanchiment et de transfert de liquidités. Des familles de la Sicile occidentale, considérées jusque là comme mineures, vont s'imposer progressivement au sein de la Cosa Nostra grâce aux filières de la Pizza Connection.

Procès[modifier | modifier le code]

La Pizza Connection fut démantelée à la suite d'un énorme procès, le plus long enregistré par le district de Manhattan, qui dura du 24 octobre 1985 au 2 mars 1987. Suite au témoignage du pentiti (repenti) Tommaso Buscetta, les principaux chefs de l'organisation écopèrent de lourdes peines de prison.

Voir aussi[modifier | modifier le code]