Pixação

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemple de pixação à São Paulo

La pixação ou pichação est une forme de graffiti née à São Paulo dans les années 1960[1] et pratiquée presque exclusivement au Brésil. Le mouvement se distingue par deux dimensions essentielles : d'une part le style unique de son alphabet, d'autre part par le fait que les pixos sont peints sur des points élevés et inaccessibles ; c'est un enjeu bien plus important que dans le graffiti occidental. Les pixadores ne revendiquent pas l'esthétique : l'illégalité, la performance, la prise de risque et la violence prévalent sur la dimension plastique.

La typographie[modifier | modifier le code]

Les lettres de l'alphabet utilisé par les pixadores ont un style rectiligne, vertical, qui rappelle les runes des anciens peuples germaniques. La forme des lettres s'inspire de celles de l'alphabet latin, utilisé au Brésil, mais s'en détache par un travail stylistique sur l'allure de la lettre. De même que pour la plupart des tags, le profane n'est pas capable de lire le pixo. À l'inverse, certains enfants des rues de São Paulo ne lisent pas le portugais mais savent déchiffrer les pixos.

La raison du développement de cet alphabet tient aux conditions dans lesquelles la pixação est exercée. D'une part les acrobaties auxquelles se livrent leurs auteurs exigent certaines géométries, d'autre part l'utilisation de la peinture au rouleau est facilitée par un tracé angulaire, un style aiguisé[2].

Immeuble couvert de pixação à São Paulo

Les supports[modifier | modifier le code]

La pixação est certes pratiquée sur tous les supports que l'on connait en Europe et en Amérique du Nord, mais elle a également envahi les façades des immeubles de São Paulo. Accéder au milieu des façades est particulièrement dangereux et nécessite de maîtriser l'escalade en milieu urbain, en l'absence de tout équipement de sécurité[3]. Une autre des spécialités des équipes de pixadores est la construction d'échelles humaines, qui permet d'écrire à plusieurs mètres de hauteur sans aucun matériel lorsque le mur n'offre aucune possibilité d'escalade.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Media-vox.info
  2. Le Monde.fr
  3. Voir l'article Escalade en solo intégral.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) François Chastanet : Pixação São Paulo Signature. Éditions XG Press, 2007, (ISBN 978-2952809719)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]