Pitt Stadium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pitt Stadium
Stadium.svg
Généralités
Adresse
Terrace Street, Pittsburgh, PA 15260
Coordonnées
Construction et ouverture
Début construction
Ouverture
Architecte
W. S. Hindman
Coût de construction
2,1 millions $USD
Férmeture
Démolition
décembre 1999
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Administration
Équipement
Surface
pelouse naturelle (1925–1969)
AstroTurf (1970–1983, 1990–1999)
SuperTurf (1984–1989)
Capacité
56 150

Géolocalisation sur la carte : Pittsburgh

(Voir situation sur carte : Pittsburgh)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Pennsylvanie

(Voir situation sur carte : Pennsylvanie)
Point carte.svg

Le Pitt Stadium était un stade situé dans le quartier d'Oakland de la ville de Pittsburgh en Pennsylvanie aux Drapeau des États-Unis États-Unis. Le stade a accueilli pendant la majeure partie du XXe siècle des matchs de football américain et des compétitions d'athlétisme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Pitt Stadium ouvre ses portes le 1er septembre 1925 après des travaux qui auront duré un peu plus d'un an pour une somme totale de 2,1 millions $USD. Le stade est créé afin d'accueillir les rencontres sportives des équipes de l'Université de Pittsburgh, les Pittsburgh Panthers.

En 1933, les Steelers font leur début dans l'enceinte du Forbes Field mais l'équipe de la National Football League quitte le terrain qu'ils partagent avec les Pirates, équipe de baseball pour s'installer dans le Pitt Stadium.

En 1974, le Three Rivers Stadium est construit et les Steelers changent une nouvelle fois de domicile. Ils seront imités par les Panthers vingt-cinq ans plus tard. Le 13 novembre 1999, le stade ferme ses portes et il est démoli le mois suivant.

L'emplacement actuel du stade correspond à des bâtiments de l'université et par le Petersen Events Center, terrain de l'université[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Article sur http://www.post-gazette.com.

Articles connexes[modifier | modifier le code]