Pipit rousseline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Pipit rousseline (Anthus campestris) est une espèce de passereau appartenant à la famille des Motacillidae.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Le pipit rousseline est de couleur sable sur le dessus et crème sur le dessous. Il a un sourcil crème et les pattes jaunâtres. Il mesure de 16 à 18 centimètres et a une envergure de 25 à 28 centimètres[réf. nécessaire].

Comportement[modifier | modifier le code]

Reproduction[modifier | modifier le code]

Œufs de Anthus campestris Muséum de Toulouse

Il niche à même le sol, souvent à l'abri d'un arbuste. La ponte est de 4 à 5 œufs couvés pendant une quinzaine de jours. Les petits, nidicoles, sont couverts d'un duvet beige. Ils quittent le nid vers 2 semaines.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Le Pipit rousseline ne niche plus en Suisse depuis 1998[1]. On le rencontre dans la moitié Nord de l'Afrique, en Asie ainsi qu'en Europe, où il se trouve dans la péninsule ibérique, dans le midi de la France, dans la péninsule italienne, et Grèce et en Turquie et dans les steppes du sud de l'Ukraine et de la Russie européenne. Il est rare sur les bords de la Baltique[2] et fort rare dans les Îles britanniques. Il fréquente les steppes, landes et garrigues où il se nourrit d'insectes.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758, sous le nom initial de Alauda campestris [3].

Synonyme[modifier | modifier le code]

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, il existe les trois sous-espèces suivantes :

  • Anthus campestris campestris (Linnaeus, 1758)
  • Anthus campestris griseus Nicoll, 1920
  • Anthus campestris kastschenkoi Johansen H, 1952

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Monitoring de la biodiversité, Diversité des espèces en Suisse et dans les régions (Z3), consulté le 5 février 2009.
  2. Bezzel, op. cité, pp. 73-76
  3. Linnaeus, C. 1758: Systema Naturae per regna tria naturæ, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, Tomus I. Editio decima, reformata. Holmiæ: impensis direct. Laurentii Salvii. i–ii, 1–824 pp

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le guide vert des oiseaux du monde, Solar
  • (de) Einhard Bezzel: Kompendium der Vögel Mitteleuropas. Passeres - Singvögel. Aula, Wiesbaden, 1993: pp. 73-76. ISBN 3-89104-530-1

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :