Pipit de Nouvelle-Zélande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pipit de Nouvelle-Zélande

Description de cette image, également commentée ci-après

Anthus novaeseelandiae

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Motacillidae
Genre Anthus

Nom binominal

Anthus novaeseelandiae
(Gmelin, 1789)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC 3.1 : Préoccupation mineure

Le Pipit de Nouvelle-Zélande (Anthus novaeseelandiae) est une assez petite espèce de passereau des campagnes de Nouvelle-Zélande. Elle appartient à la famille des Motacillidae.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un oiseau mince, de 16 à 19 cm de long qui pèse environ 40 grammes. Le plumage est brun pâle au-dessus avec des stries plus foncées. Le dessous est pâle avec des stries sur la poitrine. Il y a une bande pâle sur l'œil et des bandes plus foncées sur les joues. Les plumes externes de la longue queue sont blanches et la queue remue souvent de haut en bas. Les pattes sont longues et brun-rosé alors que le bec est mince et brun.

Il a un pépiement long "tswee".

Mode de vie[modifier | modifier le code]

C'est un oiseau des prairies, des champs, du bord des routes, des lits de rivière à sec, des dunes de sable et des bois clairsemés. Il cherche sa nourriture sur le sol: petits invertébrés tels que scarabées, araignées et larves d'insectes. Il mange aussi des graines comme celles des graminées.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La saison de reproduction commence au mois d'août. Le nid en forme de coupe est placé dans l'herbe ou à l'abri d'une pierre. Il est fait d'herbe et construit par la femelle. Deux à cinq œufs sont pondus, trois ou quatre étant le plus commun. Ils sont chamois-brun avec des points blancs et sont incubés pendant 14 à 15 jours. Les jeunes oiseaux sont nourris par les deux parents et sont capables de voler entre 14 et 16 jours.

Oisillons

Leur nombre a diminué dans certaines parties de la Nouvelle-Zélande par suite de l'amélioration des pâturages, de l'emploi de pesticides et de la prédation par les espèces introduites.


Taxinomie[modifier | modifier le code]

Il a été proposé de séparer cette espèce en deux espèces. Les sous-espèces présentes en Australie seraient regroupées sous Anthus australis. Cette modification est approuvée par le Congrès ornithologique international (COI).

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Sous-espèces présentes en Nouvelle-Zélande reconnues par The Clements Checklist of Birds of the World, 6e édition (révisée 2008) :

  • Anthus novaeseelandiae novaeseelandiae
  • Anthus novaeseelandiae chathamensis
  • Anthus novaeseelandiae aucklandicus
  • Anthus novaeseelandiae steindachneri

Une sous-espèce néozélandaise reconnue dans la 5e édition (révisée 2005) de Clements n'est plus reconnue :

  • Anthus novaeseelandiae reischeki

Alan P. Peterson et Howard et Moore (3e édition ; 8e révision) reconnaissent ces cinq sous-espèces.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :