Pipe band

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pipe-band de l'université Simon-Fraser.

Un pipe band est un ensemble musical constitué de sonneurs de cornemuses et de batteurs. Le terme utilisé par les pipe bands militaires, « Pipes and Drums », est très fréquent.

Description[modifier | modifier le code]

La forme la plus connue du pipe band est le pipe band écossais qui consiste en une section de sonneurs de la grande cornemuse écossaise des Highlands, appelée Great Highland Bagpipe, et d’une section rythmique composée de caisses claires (snare drummers), de ténors (tenor drummers) et d’un tambour basse (bass drummer). La « bass section » concerne les ténors et le tambour basse. L’ensemble suit la direction du pipe major. En défilé il peut être dirigé par un drum major qui, pour ce faire, utilise un bâton de commandement appelé « mace ».

La formation standard pour un pipe band inclut de 6 à 25 cornemuses, 3 à 10 caisses claires, 1 à 4 ténors et une basse. Occasionnellement, des instruments additionnels peuvent être ajoutés comme des percussions africaines ou des claviers, mais cela est généralement réalisé lors de concerts.

Un pipe band est un ensemble musical très courant dans les pays anglo-saxons de par la diaspora écossaise et irlandaise. On recense aujourd'hui plus de 5 000 pipe bands à travers le monde, aussi bien en Australie, qu'en Égypte ou au Japon. Depuis quelques années, des pipe bands se sont développés en Bretagne où l'utilisation de la cornemuse écossaise est bien implantée depuis les années cinquante.

Il y existe actuellement de nombreux pipe bands équipés à l'écossaise tel que Askol Ha Brug Pipe Band de Saint Herblain, Sant Brieg and District Pipe band de Saint Brieuc, le Nesle District Pipe Band, le Brittany National Pipe band de Gourin, ce dernier arborant fièrement le Tartan Brittany National créé par Richard Duclos pour les Bretons et reconnu en Écosse depuis 2002 et enfin le Highland Dragoons Pipe Band Strasbourg. Plusieurs bagadoù bretons se constituent également en pipe bands à partir de leurs pupitres cornemuses et batterie et concourent aux championnats du monde de Glasgow organisés au début du mois d'août. Citons parmi les meilleurs le bagad Cap Caval de Plomeur et celui de Briec, tous deux du Finistère.

La composition du pipe band a trouvé son origine au sein des armées impériales britanniques, lorsque les sonneurs de cornemuse écossaise se sont rapprochés des tambours anglais. Cette origine militaire est toujours sensible actuellement: un pipe band s'apprécie pour la qualité de sa musique mais aussi pour sa tenue rigoureuse et ses manœuvres impeccables, effectuées au pas.

Les pipe bands peuvent| se produire en statique mais jouent le plus souvent en défilant.

Le drum-major, ou tambour major, précède les musiciens. Il lance les ordres et donne le départ des morceaux. Pendant le défilé, tous les musiciens se concentrent sur son stick ou mace, un bâton de commandement dont les mouvements permettent d'organiser les manœuvres (suspendre la marche, amorcer un virage, former un cercle, amorcer un demi-tour en tiroir...), et synchronisent l'arrêt de l'exécution d'un morceau.

Suivent les sonneurs de cornemuse, ou pipers. Le premier d'entre eux, le pipe-major, est la référence musicale et une autorité au sein de la formation.

Les percussionnistes ou drummers terminent la formation, dont la structure est dictée par des contraintes acoustiques : les instruments qui donnent et soutiennent le rythme sont placés à l'arrière, de telle sorte que les pipers les entendent aisément. On trouve trois types de tambours dans cette section : les caisses claires, qui interprètent l'essentiel de la partie rythmique, la "basse" qui donne le tempo pour toute la formation, et enfin les toms, ou "ténors" discrets à l'oreille mais très importants pour l'œil, en raison des moulinets que le musicien exécute avec ses mailloches et dont le public est friand.

Pipe bands en Bretagne[modifier | modifier le code]

Plusieurs pipe bands existent en Bretagne compte tenu des liens forts entre musique bretonne et musique écossaise. Plusieurs bagadoù ont d'ailleurs créé au sein de leur formation une section "pipe band".

On a ainsi en Bretagne les pipe bands suivants :

  • Askol Ha Brug Pipe Band [1], créé en 1977 à Saint-Herblain (44).
  • Pipe Band Cap Caval [2], créé en 1996 en Pays Bigouden (29). Le pipe band Cap Caval a participé pour la première fois en Grade 1, la plus haute catégorie, au championnat mondial des pipe bands à Glasgow le 14 août 2010. Il s’est vu salué pour cette performance par une 9e place sur 18 lors des qualifications : les cornemuses ont fait très forte impression en se classant 3e du concours[3]. C’est de loin la meilleure performance jamais réalisée par un pipe band breton.
  • White Sheeps Pipe Band, pipe band adossé à la Kerlenn Pondi de Pontivy (56).
  • Gradlon Piping Society Bretagne Pipe Band [4], ou GPS Bretagne Pipe Band, créé en 2011 à Pont-Aven (29).
  • Brieg Pipe Band [5], créé au début des années 80 à Briec (29). Le pipe band a participé au championnat mondial des pipe bands à Glasgow le 14 août 2010 en Grade 2 et a fini à la 3e place. Son pupitre de batterie prend d'ailleurs la première place du concours dans son grade [6].
  • Naoned & District Pipe Band [7] (NDPB), créé en 2009 à Nantes (44)
  • Saint Brieuc & District Pipe Band
  • Pipe Band Vannes Melinerion créé en 2010.

Autres pipe bands en France[modifier | modifier le code]

  • The Gleannancre Pipe Band , créer en 2008 son nom veut dire Vallée de l'Ancre en vieux gaélique Irlandais. Basé à Albert il commémore, entre autre, la bataille de la Somme tous les 1er juillet à Albert.
  • Le Pipe Band du Val de Somme, créé en 1994, est basé sur Amiens et permet de promouvoir la cornemuse et la percussion écossaise à un niveau relativement élevé. Le groupe réalise de nombreux échanges avec d'autres pipe band.
  • Somme Battlefield Pipe Band, créé en 1989 afin de promouvoir la musique écossaise et l'histoire des Écossais qui furent impliqués dans la bataille de la Somme[8]. Il est basé à Péronne (80).
  • Paris and District Pipe Band (P&DPB), créé en 1989 par une poignée de sonneurs de cornemuse et de batteurs épris de musique traditionnelle écossaise, à l'instigation d'Yves Tison et Gilbert Le Bian. Le P&DPB est membre de la RSPBA. James O'Mahony a dirigé le groupe jusqu'en 1999, suivi de Christian Le Saux, puis aujourd'hui de William Thomas (Pipe Major)[9]. Il est basé aux Lilas (93) et à Châtillon (92).
  • The Highland Dragoons Pipe Band" [10], créé en 2008 à Strasbourg (67)
  • The 92nd North Fox Pipe Band, créé en 2011 à Colombes (92)[11].
  • Le Auld Alliance Pipe Band d'Aubigny sur Nère, situé dans le Cher et qui organise chaque année, les Fêtes Franco Écossaises auxquels participent de nombreux pipe bands, français et étrangers, aux alentours du 14 juillet.

Pipe bands en Belgique[modifier | modifier le code]

  • Blue Stone Pipes & Drums (BSPD), créé en 2007 à Silly dans le Hainaut. Son nom fait référence à la pierre bleue extraite des carrières du Hainaut[12].
  • Caber Feidh Pipe Band, créé il y a une quinzaine d'années et basé à Mons[13].
  • Celtic Passion Pipe Band : Crée en 2009 par d'autres élèves du très connu Pipe Major Mike Roy, déjà à la base du Caber Feidh.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]