Pinkerton (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pinkerton (Weezer))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pinkerton.

Pinkerton est le deuxième album du groupe rock américain Weezer. Il est paru le 24 septembre 1996 sur étiquette Geffen. Le chanteur et guitariste Rivers Cuomo a composé toutes les pièces de l'album.

Pinkerton est nommé d'après le personnage B.F. Pinkerton de l'opéra Madama Butterfly de Puccini, présenté pour la première fois en 1904. Ce disque de Weezer est plus ou moins un album concept, calqué sommairement sur l'opéra de Puccini.

Références à Madame Butterfly de Puccini[modifier | modifier le code]

  • Sur la pochette du disque, on peut voir une représentation de Kambara yoru no yuki du peintre japonais Hiroshige. Tout comme l'opéra Madame Butterfly, Pinkerton réfère souvent au Japon, son peuple et sa culture.
  • "Across the Sea" est la réponse de Rivers Cuomo à une femme japonaise de 18 ans qui habite une « petite ville du Japon » et qui lui aurait écrit durant l'hiver 1995 pour lui demander « ses hobbies, son plat préféré et sa date d'anniversaire » : « You are 18 year old girl who live in a small city in Japan / You heard me on the radio about one year ago and you wanted to know / Everything about me, my hobbies, my favorite food, my birthday / (...) I've got your letter / You've got my song »
  • Les premières paroles de "El Scorcho" sont : « Goddam you half-Japanese girls » et le personnage Cio-Cio-San (Madame Butterfly, l'épouse de B.F. Pinkerton) y est mentionné un peu plus tard.
  • Dans "Across the Sea", Cuomo parle de se « raser la tête et essayer de se faire moine » : « At ten I shaved my head and tried to be a monk ».
  • Bien que cela ne concorde pas exactement avec le concept de l'album, on entend dans la transition entre "Pink Triangle" et "Falling For You" la voix d'une femme qui demande en coréen : « Quelle compagnie fabrique ce produit ? ». Il s'agit d'un extrait de conversation capté par erreur par un appareil faisant de l'interférence dans le studio.
  • Sur certaines éditions du disque, le visage d'une femme Japonaise apparait à l'endos de la pochette lorsqu'on l'incline de quelques degrés.
  • Autour du disque compact même, on peut lire un extrait en italien de Madame Butterfly, qui peut se traduire sommairement par: « Partout dans le monde, le Yankee vagabond prend son plaisir et son profit, indifférent à tous les risques. Il lève l'ancre n'importe où ». Le Yankee en question est le personnage de B.F. Pinkerton, lieutenant américain qui accoste au Japon.
  • Dans une carte dessinée sous le support du disque compact, sont représentées les îles fictives de Cio-Cio-San, Sharpless et Don Giovanni, autres références à Madame Butterfly. Sharpless est le nom du personnage du consul américain à Nagasaki, alors que Don Giovanni réfère à Giovanni Zenatello, interprète du lieutenant Pinkerton dans la première version de l'opéra, en 1904. La carte est intitulée Isol Della Farfalla e Penisola Di Cane (en italien), ce qui veut dire « île du Papillon (butterfly en anglais) et péninsule du Chien ».
  • La dernière chanson de Pinkerton s'intitule "Butterfly", référence directe à l'œuvre de Puccini. Dans l'opéra, B.F. Pinkerton promet à Cio-Cio San de revenir « avant que le rouge-gorge ait fait son nid » et les paroles de Cuomo dans "Butterfly" sont : « I told you I would return when the robin makes his nest / but I ain't never coming back ».

Influence[modifier | modifier le code]

Certains ont avancé que Pinkerton a servi de modèle à plusieurs groupes d'inspiration emo de la fin des années 1990, par exemple The Get Up Kids, ou ceux qui ont suivi dans la vague screamo de la décennie 2000. Pourtant, le second disque de Weezer n'a rien en commun avec le style ou l'esthétique développé dans les années 1980 par les pionniers de ce courant, si ce n'est que Pinkerton est un album hautement émotionnel, intime, dont les thèmes récurrents sont l'amour perdu, la distance, l'isolement et la frustration sexuelle, écrit du point de vue du narrateur. Bien que la limite entre la fabulation et la réalité soit difficile à tracer comme dans la majorité des œuvres écrites au « je », il est plausible de croire que plusieurs des pièces de Pinkerton sont très collées à des réalités vécues et des sentiments ressentis par Rivers Cuomo.

Ce dernier a renié Pinkerton dans les années suivant sa parution. Après près de 5 ans d'absence sur disque, Weezer est revenu au printemps 2001 avec un très court troisième album, Weezer (aussi popularisé sous le titre non-officiel de Green Album) dépouillé de tout propos trop personnels, ce qui a causé, et cause toujours plusieurs années plus tard, beaucoup de déception chez plusieurs fans du groupe, pour qui Pinkerton atteint un statut d'album culte.

Rivers Cuomo a déjà qualifié Pinkerton d'album « hideux » et d'« erreur douloureuse s'étant produite devant des centaines de milliers de personnes ». Il a tracé une analogie entre cet enregistrement et une personne ivre qui parlerait de soi-même devant trop de gens, pour ensuite le regretter le lendemain. Ironiquement, les dernières paroles de l'album sont : « I'm sorry » (« Je suis désolé »), répétées trois fois par Cuomo.

Critiques et aspect commercial[modifier | modifier le code]

À l'été 1996, la promotion de l'album a été stoppée par une poursuite, au final rejetée, de l'agence de détectives américaine Pinkerton, qui protestait contre le titre du disque. Ce qui n'a pas aidé les ventes de ce second disque de Weezer, qui a plafonné au #19 du palmarès aux États-Unis. Le premier extrait, "El Scorcho", fut volontairement appuyé par un vidéo-clip très sobre, loin des extravagances de Spike Jonze sur deux des trois extraits du Blue Album en 1994. Le second extrait de Pinkerton, "The Good Life", obtint encore moins de visibilité, alors qu'aucun clip ne fut tourné pour le dernier extrait, "Pink Triangle".

Malgré un départ difficile, les ventes de Pinkerton ont continué à progresser à un rythme régulier durant le long hiatus qu'effectua Weezer une fois que fut terminée la tournée suivant la parution du disque. Il a été certifié or en octobre 2005, plus de neuf ans après sa sortie. Dans l'intervalle, le bouche à oreille et la communauté de fans sur l'internet ont largement contribué à faire de Pinkerton un album-culte, qui fut réhabilité vers la fin de la décennie et au tournant des années 2000. Dans un numéro soulignant ses 20 ans d'existence, le magazine Spin classa Pinkerton 61ème dans sa liste des meilleurs disques parus entre 1985 et 2005. Pitchfork Media l'a placé au numéro 53 des meilleurs albums de la décennie 1990. En 2004, Rolling Stone a offert à Pinkerton une nouvelle critique, lui attribuant cinq étoiles sur cinq.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Pinkerton est le dernier album sur lequel apparait le bassiste original de Weezer, Matt Sharp.
  • C'est à l'époque de Pinkerton que Rivers Cuomo a pris le contrôle total du groupe, ce qui n'est pas sans avoir causé quelques frictions, notamment causées par l'implication de Matt Sharp et Patrick Wilson dans un autre projet, The Rentals.
  • Les pistes de voix n'ont pas été enregistrées séparément, mais plutôt par Cuomo, Sharp et Brian Bell autour d'un même microphone.
  • Dans une carte dessinée sous le support du disque compact, on retrouve, en plus des références à l'opéra de Puccini mentionnées plus haut, l'île Mykel & Carli, nommée d'après les prénoms des deux fondatrices du fan club de Weezer, qui perdront tragiquement la vie dans un accident de la route l'année suivante.
  • Le titre choisi au départ pour cet album était Songs from the Black Hole, que Rivers Cuomo envisageait comme un « opéra aérien » (space opera, selon ses termes).

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Tired Of Sex – 3:01
  2. Getchoo – 2:52
  3. No Other One – 3:01
  4. Why Bother? – 2:08
  5. Across The Sea – 4:32
  6. The Good Life – 4:17
  7. El Scorcho – 4:03
  8. Pink Triangle – 3:58
  9. Falling For You – 3:47
  10. Butterfly – 2:53

B-Sides[modifier | modifier le code]

  • You Gave Your Love To Me Softly (version El Scorcho)
  • You Gave Your Love To Me Softly (version du film Angus)
  • Devotion
  • Waiting On You
  • I Just Threw Out the Love of My Dreams (avec la voix de Rachel Haden de that dog.)
  • Superfriend

Crédits[1][modifier | modifier le code]

Interprètes[modifier | modifier le code]

Weezer

Équipe de production et artistique[modifier | modifier le code]

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Dates d'enregistrement - Septembre 1995, janvier 1996 et juin 1996

Notes et références[modifier | modifier le code]