Pink Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pink Man souriant à l'appareil.
Pink Man exhibant sa tenue derrière une fenêtre.

Michael John Maxfield[1] est un artiste de rue américain, exerçant depuis le milieu des années 1990 dans la baie de San Francisco, et dont la performance consiste à faire du monocycle dans des lieux publics en portant une tenue de super-héros : une combinaison moulante avec capuchon intégré — dont la couleur rose lui vaut le pseudonyme de Pink Man (de l'anglais signifiant littéralement « homme rose ») — et parfois une cape.

Son numéro[modifier | modifier le code]

Originaire de Leominster dans le Massachusetts[2],[3], on peut aujourd'hui le voir exécuter son numéro aux alentours des villes de Berkeley, Oakland et San Francisco, en Californie. Lors de ses apparitions, il réalise des demi-tours et des arrêts brusques, ou descend les rues en agitant ses bras à la manière des ailes d'un oiseau. Toujours souriant, tentant de créer une interaction avec les passants, son but est de leur apporter de la joie.

Plusieurs observateurs, ainsi que Pink Man lui-même, ont utilisé par néologisme le verbe « to pink » pour décrire le fait d'accomplir cette performance.

Cette idée lui est venue à l'époque où il vivait dans l'Oregon, alors qu'il était presque suicidaire suite à un divorce ; c'est à l'Université de l'Oregon qu'il a réalisé son spectacle pour la première fois[3].

Pink Man a également été vu en représentation dans d'autres villes américaines, comme Venice ou New York[4], et même à l'étranger, à Paris[1], en France, et à Tōkyō[5], au Japon.

Comédien[modifier | modifier le code]

Bien que ses apparitions soient le plus souvent improvisées dans des lieux publics, il a joué avec son monocycle dans :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Michael John Maxfield, Letters to the Editor: Pink Man in Paris, dans Berkeley Daily Planet, 14 juin 2005.
  2. (en) Interview de Pink Man, par Emily Cox, sur le site SFist, 1er juillet 2005.
  3. a, b et c (en) Jennifer Dix, Pink Man returns to Berkeley in multimedia show, dans Berkeley Daily Planet, 30 mai 2002.
  4. (en) Darrel R. Yuen, Pink Man, Nice magazine, avril 2005.
  5. (en) [vidéo] Wicked Fun Tokyo Pink Man sur YouTube, 1er juillet 2006.
  6. (en) Listings to plan your week by 'I Wheel, The Pink Man Show', sur Oakland's Urbanview, 29 mai 2002.
  7. Studio B Films, Izze Sparkling Juice TV spot.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]