Piney (Aube)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piney.
Piney
Image illustrative de l'article Piney (Aube)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Aube
Arrondissement Troyes
Canton Brienne-le-Château
Intercommunalité Communauté de communes Forêts, lacs, terres en Champagne
Maire
Mandat
Christian Denormandie
2014-2020
Code postal 10220
Code commune 10287
Démographie
Gentilé Pinois
Population
municipale
1 518 hab. (2012)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 49″ N 4° 20′ 01″ E / 48.3636111111, 4.3336111111148° 21′ 49″ Nord 4° 20′ 01″ Est / 48.3636111111, 4.33361111111  
Superficie 70,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Piney

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Piney

Piney est une commune française située dans le département de l'Aube et la région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Piney est située dans le département de l'Aube, à 21 kilomètres à l'Est de Troyes sur la route de Saint Dizier et Nancy. Elle est traversée sur sa partie Est par l'Auzon (rivière).

Piney se situe sur le territoire du parc naturel régional de la forêt d'Orient.

La superficie de Piney s'étend sur 7098 hectares (soit 70 98 km2) avec une altitude allant de 107 à 177 mètres.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Piney possède quatre hameaux, d'anciennes communes rattachées au bourg au fil du temps.

  • Brantigny Le 27 pluviôse an III la commune de Brantigny est rattachée à celle de Piney.
  • Rachisy Le 6 février 1793 la commune de Rachisy est rattachée à celle de Piney.
  • Villevoque En 1795 la commune de Villevoque est rattachée à celle de Piney
  • Villiers le Brûlé En 1795 la commune de Villiers le Brûlé est rattachée à celle de Piney

Histoire[modifier | modifier le code]

Napoléon est passé par Piney en 1814, au lendemain de la bataille de la Rothière. Il y a dormi une nuit, dans une maison qui fut celle de François de Luxembourg, premier duc de Piney par la grâce du roi Henri III. Qu'il ait fait ses études à Brienne-le-Château n'est que coïncidence.

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d’argent au lion de gueules, la queue fourchée, armé, couronné et lampassé d’or ; à la bordure soudée d’or chargée de huit quintefeuilles de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 M. Hubert Finance    
2008 (en cours) M. Christian Denormandie[1],[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Piney sont les Pinois, Pinoises.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 1 518 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 213 1 458 1 072 1 428 1 564 1 553 1 506 1 564 1 541
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 624 1 654 1 633 1 588 1 590 1 533 1 561 1 398 1 373
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 341 1 291 1 254 1 063 1 255 1 184 1 087 1 068 1 082
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 032 1 005 1 037 1 112 1 124 1 226 1 249 1 252 1 518
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (21,6 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (23,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50 % contre 48,7 % au niveau national et 48,7 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 50 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,9 %, 15 à 29 ans = 16,9 %, 30 à 44 ans = 22,7 %, 45 à 59 ans = 19,5 %, plus de 60 ans = 19 %) ;
  • 50 % de femmes (0 à 14 ans = 17,4 %, 15 à 29 ans = 17,6 %, 30 à 44 ans = 22,5 %, 45 à 59 ans = 18,4 %, plus de 60 ans = 24,1 %).
Pyramide des âges à Piney en 2008 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,9 
5,6 
75 à 89 ans
8,1 
12,9 
60 à 74 ans
14,1 
19,5 
45 à 59 ans
18,4 
22,7 
30 à 44 ans
22,5 
16,9 
15 à 29 ans
17,6 
21,9 
0 à 14 ans
17,4 
Pyramide des âges du département de l'Aube en 2008 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,3 
6,5 
75 à 89 ans
10,3 
13,7 
60 à 74 ans
14,3 
21,2 
45 à 59 ans
20,6 
20,2 
30 à 44 ans
19,1 
19,0 
15 à 29 ans
17,1 
19,1 
0 à 14 ans
17,3 

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Lieux de Culte[modifier | modifier le code]

  • Piney Église Saint Martin, édifiée au XVIe siècle. Menacés de ruine, son chœur et sont transept ont dû être démolis en 1877.



Tourisme et Loisirs[modifier | modifier le code]

  • Maison du Parc Naturel de la Forêt d'Orient
  • Parc de Vision Animalier de la Forêt d'Orient
  • Voie Verte des Lacs (De Troyes à Dienville)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Cérémonie de la pose de la plaque de la rue Emmanuel Leclainche à Piney le 05 mai 2006

Enseignement[modifier | modifier le code]

Primaire[modifier | modifier le code]

  • École maternelle : 10 rue Général de Gaulle
  • École primaire : 15 rue du Stade

Secondaire[modifier | modifier le code]

  • Collège des Roises : 4 rue du Stade

Économie[modifier | modifier le code]

Services publics[modifier | modifier le code]

  • Centre des impôts
  • Gendarmerie
  • La Poste
  • Mairie
  • Office de tourisme

Commerces[modifier | modifier le code]

  • Banque (Crédit Agricole)
  • Bar / Restaurant (Au Champenois)
  • Beauté (Salon Aquarelle)
  • Boucherie (Bonnemain)
  • Boulangerie (Stéphane Protat)
  • Centre esthétique (Secret de Beauté)
  • Coiffeur (Mecadam)
  • Contrôle technique (Dekra)
  • Fleuriste (Pastel Fleurs)
  • Garage (Garage du Ménilot)
  • Hôtel / Restaurant (Le Tadorne)
  • Pharmacie (Philippe Cunat)
  • Service funéraire (Robert Funéraire)
  • Station Service (Elan)
  • Supérette (ProxiMarché)

Industries / Entreprises[modifier | modifier le code]

  • Zone industrielle "Les Clots"
    • Portec Industry (Portes automatiques)


  • Zone industrielle "Les Nuattes"
    • SARL Dess (Parapluies/Parasols)
    • Nord-Est Fermeture (Menuiserie Alu/PVC)


  • Autre
    • 3D Plastiques Technologie (Fabricant sacs plastiques et papier)
    • InterFrigo 10 (Transports et logistique)
    • SARL Chapot (Maçonnerie générale)
    • SICAE de Précy St Martin (Pose et Distribution d'électricité)
    • Le jouet champenois, une ancienne usine d'ours en peluche créée en 1919 par Emile Thiennot. Elle ferme ses portes en 1993.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Axe national

Axes secondaires

  • D1 de Piney à Coursan en Othe (et limite Aube/Yonne)
  • D11 de Piney à Chaumesnil
  • D79 de Piney à Essoyes (et limite Aube/Côte d'Or)
  • D80 de Brantigny à la D180 (Saint Christophe Dodinicourt)
  • D126 de Piney à la D5 (Onjon)
  • D200 de Villiers le Brûlé à Auzon les Marais

Projet routier

  • Déviation de Piney par le Nord

La déviation de la RD 960 est prévue par le Nord entre le lieu-dit "La Potence" (à l'Ouest) et le lieu-dit "Champ Picot" (à l'Est). Cette déviation est inscite dans le plan local d'urbanisme (P.L.U) mais aucune date d'étude ou de travaux n'est à l'ordre du jour.

Chemin de Fer[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :