Pince-monseigneur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image d'une Pince monseigneurright
Pince-monseigneur

Une pince-monseigneur est un levier en acier avec des extrémités finissant en biseau, dont une extrémité est recourbée. Elle est utilisée dans bon nombre de métiers pour sa fonction première, servir de levier.

Désignation[modifier | modifier le code]

Image d'un Pied de Biche
Un pied-de-biche, parfois confondu avec une pince-monseigneur

Selon la région, l'usage ou la discipline dans laquelle elle est employée, le terme « pince-monseigneur » est fréquemment utilisé pour désigner d'autres outils, notamment :

  • la barre-à-mine, qui peut paraître semblable en plus grand, mais qui est avant tout un outil de frappe ; elle est nommée tout simplement « pince » chez le tailleur de pierre, tandis que chez le mécanicien (ou garagiste), elle est tantôt une « pince-monseigneur », tantôt une « pince-levier » ;
  • la pince coupe-boulon ou pince de ferrailleur, qui est en fait une pince coupante de grande dimension ;
  • le pied-de-biche.

Utilité[modifier | modifier le code]

La pince-monseigneur est avant tout un levier, qui sert à soulever, à ripper (déplacer), à forcer ou à démolir. Un de ses usages les plus systématiques c'est-à-dire éventuellement répétitifs était à l'origine le déchaussage de clous de charpente. Un autre usage primaire des outils de type levier appelés pinces est d'utiliser la force de levier pour imposer une forte tension à un revêtement souple, comme une bâche ou une tapisserie, que l'on clôt en place ensuite par clouage, par agrafage, ou par un autre moyen.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources externes[modifier | modifier le code]