Pinus strobus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pin blanc d'Amérique)
Aller à : navigation, rechercher

Pin blanc, Pin de Weymouth, Pin du Lord

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pin blanc.

Le Pin blanc, Pin du Lord ou Pin de Weymouth (Pinus strobus), est un arbre de la famille des Pinaceae. Il est connu par les Haudenosaunee comme l'Arbre de la Paix à cause de ses gigantesques dimensions et est une image importante de la Grande Loi de la Paix.

Habitat[modifier | modifier le code]

Pinus strobus' dans le parc Awenda

On le trouve dans l'est de l'Amérique du Nord depuis la Géorgie aux États-Unis, Ontario, Québec, les Maritimes et jusqu'à l'île de Terre-Neuve au Canada[1]. On le rencontre très fréquemment au Nouveau-Brunswick. L'arbre, qui supporte bien le froid, fut introduit en Europe en 1705 et en France vers 1850 dans le nord et le Morvan. On le plante aussi bien dans les forêts en reboisement que dans les parcs, à titre ornemental.

Description[modifier | modifier le code]

Aiguilles fines

Le pin blanc en nature pure est le roi de la forêt à cause de sa taille massive. Mais de plus en plus l'érable et le sapin ont tendance à prendre sa place, suite à la surexploitation des pins blancs, aux nouvelles maladies et à la pollution d'origine humaine. Depuis le début de l'exploitation forestière du pin blanc, la taille moyenne de ce dernier a grandement diminué, passant d'une moyenne de 90 mètre à 45 mètres.

Illustration de Pinus strobus

Quand cet arbre à aiguilles pousse en nature, ses branches inférieures meurent et les supérieures prennent le dessus. Tandis qu'en naissant isolé le Pin blanc garde toutes ses branches du haut jusqu'au pied ressemblant particulièrement à un gigantesque arbre de noël. Cette essence devient rare, la plupart des grands peuplements de pin blanc s'étendent sur le bord des rivières. À cause des feux qui passaient dans le temps juste à coté des rivières.

Sa longévité est en général de 200 à 400 ans grâce à sa résistance extrême à la décomposition. Elle peut dépasser les 600ans dans de très bonnes conditions. Certains auraient atteint les 1000 ans d'après des recherches.

Ce pin recherche des sols sablonneux et humides. Il aime les feux de forêts, ce qui lui permet de se régénérer beaucoup plus facilement. Le Pin blanc est adapté aux feux grâce à son écorce épaisse et anti-feu. Ce majestueux arbre pousse dans des forêts mixtes composées de feuillus et d'autres résineux. Dans son habitat d'origine, il atteint la taille de 30 à 50 mètres et un diamètre de 1 à 1,5 mètre. En Europe, sa taille atteint 25 à 30 mètres. Il pousse rapidement ; à l'âge de 20 ans, il atteint la taille de 10 mètres. Il supporte assez mal la pollution ; le gibier peut lui causer des dégâts importants. Il est sensible à une maladie dite rouille vésiculeuse, transmise par le champignon Cronartium ribicola microscopi aperçu au canada en 1916 pour la première fois. Cette maladie, au cycle évolutif compliqué qui implique également les plantes du type Ribes, peut le décimer. Il n'aime pas la compétition surtout quand qu'il est plus jeune. Il supporte assez mal l'ombre, préfère pousser au soleil.

Son bois est blanc ou un peu brun, léger et tendre, homogène, facile à travailler, très durable, avec un aubier peu distinct. Le bois des arbres adultes est de qualité ; de ce fait il est utilisé en menuiserie, par exemple pour la fabrication de portes ou d'encadrements de fenêtres[1].

Les bourgeons, non résineux, sont ovoïdes et très pointus avec des écailles brunes cernées de blanc.

Rameaux : Les rameaux sont régulièrement verticillés, faiblement pubescents, brun rouge. Ils comportent des cicatrices foliaires visibles.

L'écorce est lisse, vert grisâtre sur les jeunes arbres puis brun grisâtre et crevassée longitudinalement. Vers le trois quart de l'arbre, plus voyant lors qu'il est mature, l'écorce est blanche voila pourquoi "blanc" pour Pin blanc.

Les feuilles sont des aiguilles fines et douces, souples et d'une longueur de 5 à 14 centimètres. Elles sont groupées par 5 sur les rameaux. La face inférieure de l'aiguille possède deux bandes de stomates argentés[1]. Les aiguilles, persistantes, ont une vie de deux à cinq ans.

Cône

Le fruit, est un cône qui mesure de 10 à 20 centimètres. Les écailles sont brunes et arquées vers le bas, elles sont peu serrées. Elles sont claires par rapport au centre et sont recouvertes de résine. Les semences d'environ 5 mm sont munies d'une longue aile[1]. Les cônes pendent. Les graines sont mûres en septembre de l'année suivant la fécondation. Les premiers fruits apparaissent quand l'arbre atteint environ l'âge de trente ans[1]. Les cônes d'un Pin blanc sont plats et longs lorsqu'il est jeune. Devenu adulte ses cônes sont longs et ouverts tout en étant écaillés.

Le pin blanc accepte diverse sols variés, mais il préfère les sols siliceux légers et frais. Il craint le calcaire. Accepte aussi les sols biens drainés. Le Pin blanc n'est pas trop difficile envers les types de sol, il les accepte pratiquement tous.

Historique[modifier | modifier le code]

À l'époque des Iroquois, ils utilisèrent le Pin blanc pour en faire des canots géants pouvant transporter environ 40 personnes. Car à l'époque les Pins blancs étaient beaucoup plus gros et surtout vraiment plus haut. Les peuples autochtones utilisaient son écorce pour le recouvrement extérieur des maisons longues et sa résine mélangée à de la cendre servait de scellant. En 1806, quand les compagnies forestières se sont aperçu que ces arbres étaient immense, en grande quantité et très facile à travailler, ils se sont mis à l’œuvre. Le Pin blanc a déjà été l'un des arbres ayant le plus de commerce et le meilleur bois d’œuvre. D'après ce qu'a écrit Marie-Victorin, les bûcherons auraient coupés des Pins blancs ayant une hauteur incroyable de 90 mètres avec un diamètre de 250 centimètres. Il aurait été capable de devenir l'un des arbres le plus haut au monde. Le Pin blanc est apparu sur le continent d'Amérique du Nord il y a quelques dizaines de millions d'années. Avant, dans les années 1600 en descendant il y avait des millions et des millions d'hectares de forêt mature de Pins blancs et imposants. C'est vers 1850 que tout à diminué. Aujourd'hui, du au extinction massive des génétique les plus grandes, il n'existe plus de Pin blanc dépassent le 65mètre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (fr) Arbres - Jaromir Pokorny - p.48 - (ISBN 2-7000-1818-4) - Éditions Gründ - 1987