Myrica gale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Piment royal)
Aller à : navigation, rechercher

Le piment royal (Myrica gale) ou myrte des marais, ou pour les francophones d'Amérique le bois-sent-bon ou myrique baumier est une plante arbustive de la famille des Myricaceae.

(autre noms : myrte bâtard, lorette, galé odorant, piment aquatique)

Description[modifier | modifier le code]

Individu mâle portant des chatons en hiver

Les buissons de piment royal atteignent généralement 1 à 2 m de hauteur. Les feuilles, qui sont insérées en spirale le long des rameaux, sont simples, longues de 2 à 5 cm, de forme lancéolée retournée (la base de la feuille est effilée et le bout élargi) ; le bord du limbe est ridé ou finement denté. Les fleurs sont des chatons, portés séparément par des plants mâles ou femelles : l'espèce est dioïque. Le fruit est une petite polydrupe. Le feuillage dégage une senteur agréablement résineuse, qui peut aussi rappeler celle des peupliers baumiers.

Habitat et distribution[modifier | modifier le code]

Le piment royal est indigène en Europe septentrionale et occidentale et en Amérique du Nord. Il est spécifique des sols acides et mouilleux, notamment des tourbières et des bas-marais tourbeux. Pour compenser la pauvreté du milieu en minéraux de croissance azotés et pour permettre néanmoins à la plante de se développer, les racines du piment royal hébergent des actinobactéries fixatrices de l'azote atmosphérique.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le feuillage odorant est un répulsif naturel et traditionnel, utilisé par les campeurs pour éloigner les insectes piqueurs.

Les rameaux entrent dans la confection traditionnelle des bouquets de mariage royaux.

La plante est utilisée aussi en parfumerie et comme épice[1].

En Europe du nord-ouest (Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne), le piment royal entrait dans la composition d'un mélange, le gruit, servant à parfumer la bière, utilisé du Moyen Âge jusqu'au XVIe siècle puis tombé en désuétude avec la généralisation de l'usage du houblon.

Une société pharmaceutique (Alliance Boots) prévoit d'accroître la production de cette plante par plantation en Écosse pour en tirer une huile essentielle utilisable dans les soins aux peaux sensibles et le traitement de l'acné[2].

Les composés allélopathiques de cette espèce la rendent potentiellement intéressante pour le développement de bio-herbicides (voir "Biofutur" mars 2012 N°330).

Précautions[modifier | modifier le code]

Le piment royal est réputé avoir des effets abortifs. Il ne doit pas être consommé par les femmes enceintes ou susceptibles de l'être.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Gernot Katzer : Gewürzseite (du côté des épices) : Gagel (Myrica gale L.)
  2. (en) article de The Independent du 12 février 2007 : Scotland's bog myrtle to fuel second oil boom