Pilule Pink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Publicité pour les pilules Pink du docteur William.

La pilule Pink est une spécialité médicamenteuse vendue à la fin du xixe siècle et au début du xxe siècle.

Les « Pilules Pink pour Personnes Pâles » (en anglais « Pink Pills for Pale People ») ont été brevetées par le docteur William Frederick Jackson, médecin de Brockville, en 1886. Le brevet est racheté par George Fulford (en) en 1890. Elles sont vendues en France à partir de 1893. À base de fer, elles étaient censées combattre l'anémie et la fatigue[1].

La couverture du premier volume de Fantomas est inspiré d'une publicité pour les pilules Pink[2].

La philosophe Simone Weil a critiqué Bergson en ces termes[3] : « Dans Bergson la foi apparaît comme une pilule Pink de l'espèce supérieure, qui communique un degré prodigieux de vitalité. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'Almanach Pink de 1912 », Société d'histoire de la pharmacie.
  2. René Garguilo, « Armes blanches pour romans noirs », dans Ellen Constans, Jean-Claude Vareille (dir.), Crime et châtiment dans le roman populaire de langue française du XIXe siècle, Presses universitaires de Limoges, p. 93.
  3. Simone Weil, L'Enracinement, Gallimard, « Folio », 1949, p. 316.

Lien externe[modifier | modifier le code]